Microsoft rend gratuit son tuteur de lecture alimenté par l’IA

Microsoft rend gratuit son tuteur de lecture alimenté par l’IA

Microsoft a mis gratuitement à la disposition de toute personne disposant d’un compte Microsoft Reading Coach, son outil basé sur l’intelligence artificielle qui permet aux apprenants de s’entraîner à la lecture de manière personnalisée.

Depuis ce matin, Reading Coach est accessible en avant-première sur le web – une application Windows est prévue. Bientôt (à la fin du printemps), Reading Coach s’intégrera à des systèmes de gestion de l’apprentissage tels que Canva, selon Microsoft.

« Il est bien connu que la lecture est essentielle à la réussite scolaire d’un élève ; des études montrent que les lecteurs fluides ont quatre fois plus de chances d’obtenir leur diplôme d’études secondaires et de décrocher un meilleur emploi », écrit Microsoft dans un billet de blog. « Avec la dernière technologie d’IA, nous avons l’opportunité de fournir aux apprenants des expériences de lecture personnalisées, engageantes et transformatrices. »

Reading Coach s’appuie sur Reading Progress, un plug-in pour la version éducative de Microsoft Teams, Teams for Education, conçu pour aider les enseignants à favoriser la fluidité de la lecture chez leurs élèves. Inspiré par le succès de Reading Progress (évidemment), Microsoft a lancé Reading Coach en 2022 dans le cadre de Teams for Education et d’Immersive Reader, le service d’assistance multiplateforme de l’entreprise pour la compréhension du langage et de la lecture.

Microsoft Reading Coach

Crédits d’image : Microsoft

Reading Coach permet aux apprenants d’identifier les mots qui leur posent le plus de problèmes et leur présente des outils pour les aider à s’entraîner de manière indépendante et personnalisée. Selon les préférences de l’éducateur, les outils disponibles peuvent inclure la synthèse vocale, la rupture de syllabe et les dictionnaires d’images.

A lire aussi  Twelve Labs construit des modèles capables de comprendre les vidéos en profondeur

Une fois qu’un apprenant s’est exercé dans Reading Coach, les enseignants peuvent consulter son travail, y compris les mots qu’il a travaillés, le nombre de tentatives qu’il a faites et les outils qu’il a utilisés. Les enseignants peuvent également partager ces informations avec les élèves s’ils le souhaitent.

Récemment, Reading Coach a été amélioré par l’ajout d’une fonction « choisissez votre propre histoire », alimentée par le service Azure OpenAI de Microsoft, qui permet aux apprenants d’utiliser l’intelligence artificielle pour créer leur propre aventure narrative.

À l’instar de l’outil d’histoire généré par l’IA sur l’Amazon Echo Show, la fonction « Choisissez votre propre histoire » de Reading Coach permet aux apprenants de sélectionner un personnage, un cadre et un niveau de lecture et de demander à l’IA de créer un contenu basé sur ces sélections et sur les mots les plus difficiles de l’apprenant. (Microsoft précise que le contenu des histoires est modéré et filtré en fonction de critères tels que « la qualité, la sécurité et l’adéquation à l’âge »). Reading Coach fournit des commentaires sur la prononciation, en écoutant l’apprenant lire l’histoire et en lui attribuant des badges qui débloquent de nouveaux personnages et de nouvelles scènes au fur et à mesure de sa progression.

Les apprenants qui choisissent de ne pas créer leur propre histoire peuvent choisir des passages dans ReadWorks, une bibliothèque de ressources pour la compréhension de la lecture.

« Reading Coach motive intrinsèquement les apprenants à continuer à améliorer leurs compétences de plusieurs façons », poursuit Microsoft. « Grâce à l’utilisation de l’IA de manière efficace, sûre et responsable, nous pensons que l’apprentissage personnalisé à grande échelle est à portée de main.

A lire aussi  Modular obtient 100 millions de dollars pour construire des outils permettant d'optimiser et de créer des modèles d'IA

Il est important de noter que tous les éducateurs ne partagent pas la vision optimiste de Microsoft quant à l’utilisation de l’IA pour l’enseignement de la compréhension de la lecture. Les experts affirment qu’il n’existe pas d’outil infaillible sur le marché pour mesurer la compréhension, ce qui implique d’évaluer ce que les élèves savent et la force de leur vocabulaire, ainsi que leur capacité à prononcer les mots. Les élèves peuvent, par inadvertance, affecter les évaluations en appuyant sur un mauvais bouton. Ils peuvent aussi s’ennuyer dans la tâche qu’un outil leur présente et se désengager, ce qui se traduit par une mauvaise note.

Cela dit, les enseignants ne pensent pas que des outils comme Reading Coach puissent blesser. Dans une récente enquête du centre de recherche EdWeek, 44 % des éducateurs ont déclaré qu’ils pensaient que les technologies adaptatives permettaient de mieux évaluer le niveau de lecture des élèves que les logiciels non adaptatifs ou les méthodes à base de papier et de crayon.

IA