Merci, Matty Matheson, d’avoir amené des danseurs masculins aux Critics Choice Awards 2024.

Merci, Matty Matheson, d’avoir amené des danseurs masculins aux Critics Choice Awards 2024.

Les tapis rouges des événements ne sont pas seulement un espace invitant à recréer les looks les plus sophistiqués de leurs invités. Ils représentent également une occasion unique de rompre avec les stéréotypes qui ont été historiquement assignés aux garde-robes masculines et féminines, comme ces héros particuliers de ce type d’événement l’ont fait savoir depuis quelques années. Ici, nous avons Harry Styles ou Thimothée Chalametpour ne citer que quelques exemples, bouleversant les schémas traditionnels par des paris inattendus.

Ses choix, bien sûr, ne sont pas nouveaux. Il y a le glam-rock, ou la mode masculine des XVIIe et XVIIIe siècles, pour nous rappeler que l’idée de masculinité est en fait un concept fluide qui évolue et change avec le temps. Le dernier à avoir fait travailler la mémoire est Matthew Matheson aux Critics Choice Awards 2024: l’acteur de L’Ours a décidé de porter un costume à taille haute avec un nœud papillon et un blazer blanc. Au lieu d’ajouter une paire de chaussures fermées, il a décidé de combiner son look avec une paire de Ballerines pour hommes avec laçage en satin noir et des chaussettes blanches.

Matheson rejoint ainsi une tendance qui s’est progressivement imposée sur les podiums : à l’automne-hiver 2023, Bode, Wales Bonner et Charles Jeffrey Loverboy sont trois des firmes qui ont décidé d’opter pour des mary-janes ou des ballerines pour accompagner leurs collections masculines respectives. Dans le cas de la première marque citée, elle propose depuis plusieurs saisons des ballerines masculines avec une sorte de ruban gros grain sur le cou-de-pied. Le fait que les acteurs profitent de ces récompenses pour porter ce type d’accessoires n’est pas anodin, car ils contribuent à donner une plus grande visibilité à d’autres options vestimentaires et font leur part pour la protection de l’environnement. ouvrir la porte à des codes de masculinité (et de féminité) plus en phase avec notre époque.

A lire aussi  Collants rouges : le manuel du style de la rue pour les porter

Frazer Harrison/Getty Images

Mode