Lily-Rose Depp introduit les chaussures compensées pour les moins de 30 ans

Lily-Rose Depp introduit les chaussures compensées pour les moins de 30 ans

Les chaussures compensées sont les nouvelles chaussures préférées de Lily-Rose Depp.

Ce week-end, Lily-Rose Depp est descendue dans la rue dans une paire de chaussures compensées en liègece qui n’est pas nécessairement une nouvelle jusqu’à ce que l’on regarde de plus près le style spécifique qu’elle a choisi de défendre. Contrairement aux vertigineux modèles Saint Tropez portés par Amal Clooney et Nicole Peltz Beckham ce mois-ci, l’actrice a arpenté les rues de Los Angeles dans des versions à talons bas qui évoquaient les légendaires Scholls. C’était un peu moins Château de la Messardière, un peu plus promenade dans les jardins.

Une partie au moins du charme des chaussures compensées de l’an 2000 réside dans le glamour et le bronzage permanent de la jet-set. C’est l’antithèse de la chaussure de banlieue, conçue dans le seul but de flâner sur la Côte d’Azur. Mais lorsque cette semelle compensée est réduite à une mule basse raisonnable, elle devient encore plus controversée. Contrairement aux chaussures adorées par d’autres stars, celles de Depp semblent offrir un certain soutien de la voûte plantaire, amorties comme des Fit-Flop ou des Dr Comfort.

Contenu Instagram

Ce contenu peut également être consulté sur le site d’où il provient.

Le look

Top logo embossé Courrèges

Lunettes de soleil Maggie de Mulberry

Sabots en cuir Alaïa

Short de course par Free People

Pour Depp, chaque tenue est une occasion de surpasser la précédente. La semaine dernière, l’actrice portait une jupe de la collection printemps/été 1998 de Jean Paul Gaultier, provenant de Pechuga Vintage. Cette jupe était un peu plus énergique que ces grosses chaussures compensées, qu’elle portait avec un crop top bleu pâle et un short de pyjama blanc. Dans l’ensemble, ce look dégage une certaine attitude « je vais au magasin du coin ». C’est aussi simple et décontracté que le panier en tissu suspendu à son coude.

A lire aussi  Ayo Edebiri ou comment réaliser des tapis rouges parfaits après une évolution (radicale) du style

Mode