La robe ressemble à une robe, le trench n’en est pas une : Alexa Chung dit « oui » au trompe-l’œil pour une sortie nocturne

La robe ressemble à une robe, le trench n’en est pas une : Alexa Chung dit « oui » au trompe-l’œil pour une sortie nocturne

La mode adore jouer sur les trompe-l’œil. Nous ne disons rien de nouveau en évoquant les illusions d’optique qui ont envahi les podiums ces dernières saisons pour ajouter une touche ludique à l’acte de s’habiller. Gaultier, dont l’ombre plane sur Y/Project, a été l’un des principaux représentants de ce type d’imprimés. JW. Anderson celui qui lui succède. Le créateur britannique a plongé tête baissée dans le surréalisme avec des pièces qui ne ressemblent pas à ce qu’elles sont, à la Margiela.

Et il le fait, en plus de sa propre marque, à la tête de Loewe, la marque que toutes les célébrités veulent porter cette saison. Il y a quelques jours, Úrsula Corberó a reçu un prix Ondas en portant un look noué de la collection printemps-été 2024 de la marque espagnole. Alexa Chung qui a opté pour ce modèle. Habituée de Loewe, la présentatrice et mannequin s’est rendue hier soir à une soirée organisée pour l’édition britannique de Vogue, vêtue d’une de ces robes en trompe-l’œil créées par son compatriote. Plus précisément, Chung a opté pour une robe en satin de soie à manches larges, longueur cheville, qui se double d’un trench. Comme plusieurs de ses propositions de l’automne 2023, cette tenue Loewe fait partie des imprimés qui trompent l’œil, simulant un autre basique complètement différent, un trench beige. Une tenue accrocheuse qui n’avait pas besoin de plus d’embellissement : juste un sac à main et des escarpins vertigineux du même gris vigoureux accompagnaient la robe. Le rouge à lèvres rouge caractéristique de Chung est la touche finale d’une formule qui a fait ses preuves. propose la trompe l’oeil également pour faire la fête.

A lire aussi  Vicky Luengo ou comment réinventer la robe noire sur le tapis rouge (avec des lèvres rouges parfaites).

Karwai Tang

Mode