Elle a influencé la Révolution française, a été l’amie de Joséphine et a subi le veto de Napoléon : c’est l’histoire de Teresa Cabarrús.

Elle a influencé la Révolution française, a été l’amie de Joséphine et a subi le veto de Napoléon : c’est l’histoire de Teresa Cabarrús.

Selon Díaz-Plaja, c’est dans cette prison que Cabarrús rencontrera Joséphine Bonapartedont elle devient l’amie intime. Elle est alors Joséphine Rose Beauharnais, aristocrate mariée à un général qui vient de monter sur l’échafaud. Le sort des prisonniers de la Gendarmerie est certain, surtout s’ils ont un dossier comme celui de Thérèse. On dit qu’une lettre d’elle à Tallien a précipité le complot que l’homme politique ourdissait contre Robespierre.Demain je comparais, c’est-à-dire je vais à l’échafaud », écrit-il sans doute à son amante. « C’est un peu comme le rêve que j’ai fait cette nuit : Robespierre n’existait plus et les prisons étaient grandes ouvertes. Mais grâce à votre lâcheté, il n’y aura personne dans toute la France capable de réaliser mon rêve.« . Certains ont vu dans cette lettre un élément déclencheur des événements du 9 Thermidor (27 juillet 1794), qui ont conduit à l’exécution de Robespierre par la guillotine. Outre Thérèse, Joséphine est également libérée. En décembre de la même année, Thérèse Cabarrus se marie avec Tallien et, en plus de Thérèse, Joséphine est libérée. Madame Tallien, a été baptisée Notre-Dame de Thermidoren souvenir de la date à laquelle la France a été libérée de la Terreur.

Joséphine et l’empire du merveilleux

La période qui suit, connue sous le nom de Directoire, est une période de douceur pour Thérèse, dont la popularité croît au fur et à mesure que celle de son mari diminue. La société parisienne avait répondu à cette terreur par une explosion de joie et de débauche, qui suscita également une réaction esthétique. La jeunesse dite dorée s’habille et parle dans des tons plus proches de l’aristocratie que des sans-culottes. « En réponse aux horreurs de la Terreur, une partie de la société parisienne aurait lancé une campagne d’information et de sensibilisation. dans une vie d’excès, dont le summum était l’habillement indécent et intolérable ».« , commente l’historienne de la mode Valerie Steele dans Mode à Paris. Les figures féminines ont une fois de plus joué un rôle décisif en tant que catalyseurs de cette libération : « Les femmes sont partout, dans les théâtres, sur les promenades, dans les librairies. Ce n’est qu’ici qu’elles méritent de régner. Tous les hommes en sont fous, ils ne pensent qu’à elles, ils vivent pour elles », écrit le jeune Napoléon Bonaparte à son frère Joseph.

Thérèse Cabarrus était l’une des « merveilleuses » les plus admirées de la mode qui s’est emparée de Paris après la chute de la Terreur et de Robespierre,ZUMAPRESS.com / Cordon Press / Cordon Press

Taille haute, sandales et cheveux attachés à la Titus ou à la Caracalla, c’est ainsi que s’habillaient les femmes comme Madame Tallien à la fin du XVIIIe siècle. XVIIIE SIÈCLE.ZUMAPRESS.com / Cordon Press

Ils étaient les merveilleusesqui ont mis à la mode le style de robe gréco-latine, à taille haute et fabriquée dans des tissus blancs, presque transparents, tels que la mousseline. La mode était de les porter mouillées, pour un effet plus moulant (pure inspiration pour John Galliano dans sa première collection). Parmi toutes ces merveilles, l’une des figures de proue incontestées du style est Teresa Cabarrús, qui porte des robes à large ouverture et des sandales à anneaux d’orteil. Vogue est l’un des magazines qui, quelques siècles plus tard, s’est fait l’écho de ses excentricités, mentionnant les 400 châles de Josefina ou les 30 perruques de Teresa Cabarrús. « Les bijoux de Madame Tallien étaient aussi fantastiques que ses affaires de cœur », titrait le magazine en octobre 1924, assimilant sa boîte à bijoux à la longue liste de ses maîtresses. « La pièce la plus frappante qu’elle portait était un bracelet en forme de serpent émaillé d’or dont la tête était taillée dans une émeraude géante.

A lire aussi  Margot Robbie retourne à Barbieland vêtue d'Armani Privé lors des Golden Globes 2024.
Mode