createurs se faire connaitre
Créateurs : comment se faire connaître sur le Web ?

Vous aspirez à faire connaître vos créations ou avez un projet artistique que vous aimeriez présenter au grand public ? Les outils digitaux offrent de nombreuses opportunités pour toucher un public élargi et, potentiellement, obtenir des retombées financières.

Les nouveaux créateurs font souvent face à un déficit de notoriété et à une méconnaissance des méthodes susceptibles de leur permettre de développer leur audience. Pour présenter ses produits ou ses créations, créer un site internet est souvent le premier pas. D’autant qu’aujourd’hui, la création de sites est aussi accessible aux non-professionnels. Des acteurs tels que le français Hubside ou encore Weebly en ont fait leur spécialité. Leurs solutions facilitent en effet largement la prise en main des outils digitaux, et offrent la possibilité aux créateurs en herbe de mettre en ligne un site professionnel rapidement. C’est l’option pour laquelle a opté Patricia Manier afin de lancer Ty Pam, sa marque d’objets artistiques réalisés en duo avec son compagnon menuisier :  « Nous réfléchissons ensemble, à nos créations. Ensuite, il découpe et je peins. J’ai commencé il y a un an en récupérant des chutes de bois découpées… ». Les fruits de l’imagination de la créatrice sont désormais accessibles sur son site Web (typam.hubside.fr), sur lequel il est également possible de passer commande. Avec des tarifs très abordables, les solutions proposées par Hubside ou Weebly permettent de personnaliser le rendu de son site en fonction de son projet. Aucun risque d’avoir la même vitrine digitale que son voisin.

Communiquer sur les réseaux sociaux

Une fois son site Web créé et en ligne, les réseaux sociaux peuvent servir de caisses de résonnance pour les créateurs. À condition d’en tirer le meilleur parti. Isabelle Cougnaud, formatrice, consultante et conférencière à Nantes, spécialisée en marketing et communication digitale, accompagne les entrepreneurs dans leur stratégie social media. Elle identifie plusieurs bonnes pratiques en la matière. En premier lieu, il convient de s’orienter vers le réseau le plus adapté par rapport aux objectifs à atteindre et au type de public à toucher. Mais aussi, de se diriger vers des réseaux appréciés : « Plus le réseau vous plaira, plus vous tiendrez sur le long terme », résume-t-elle. L’authenticité, la patience et une solide capacité de travail, ainsi qu’un sens aigu de la curiosité pour saisir et comprendre les nouvelles tendances d’un écosystème social media en mutation constante, sont également incontournables à ses yeux.

Les concours de création

Les concours de création sont une autre piste intéressante à explorer. Ils permettent de mettre en lumière les jeunes créateurs les plus talentueux qui peuvent ainsi capitaliser sur la force de frappe des grandes marques à l’origine de ces concours. La créatrice de baskets personnalisés Blandine Thomas s’est ainsi fait connaître en remportant le concours annuel Dream Maker, organisé par Hubside. A la clé, un premier financement de 10 000 euros qui lui a permis de lancer son commerce et de professionnaliser son activité. Il existe de nombreux concours, notamment dans le secteur de la mode. Le Prix Jeunes Talents récompense par exemple les meilleurs artisans de la Région Île-de-France, tandis que le concours Talents de mode promeut les talents émergents de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Parfois les grands groupes sont aussi des alliés de taille, comme LVMH, qui organise chaque année un prix récompensant des créateurs de moins de 40 ans. Durant la cérémonie, une égérie du groupe, comme Rihanna, remet le prix à l’heureux élu.

Laisser un commentaire