Coronavirus aux États-Unis : l’Europe mise cause

Pour de très nombreux pays, la lutte contre le coronavirus passe aussi par la dénonciation du ou des fautifs. Le coronavirus est par essence “étranger” et il vient dans nos campagnes, infecté nos fils et nos compagnes etc…etc… Pour le Président Américain, le coronavirus est devenu européen, car l’Europe est responsable de la plupart des cas de Covid-19 détectés aux États-Unis.

Robert Redfield, directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis (CDC), a passé la 2e couche en affirmant, “l’Europe, c’est la nouvelle Chine”. Cela justifie donc la décision prise concernant l’interdiction temporaire d’entrée aux États-Unis des voyageurs en provenance d’Europe pendant 30 jours, afin de lutter contre l’avancement de l’épidémie de Covid-19.

Pour le Président américain, comme toujours, c’est simple. La plupart des cas détectés dans le pays nord-américain, ont une origine européenne, donc on ferme la venue des Européens. Vous imaginez bien, que très rapidement des petits malins ont vérifié les dires du Président.

Pour cela, le journaliste Maarten Keulemans, œuvrant pour un journal néerlandais, a étudié les données disponibles aujourd’hui sur l’évolution de la pandémie. En consultant par exemple, le site nextstrain.org qui compile en temps réel toutes les recherches faites sur le virus et son évolution, on peut en savoir plus sur les déplacements du virus à travers la planète. Du coup, il est donc possible de connaître les lieux d’origine des souches du virus, qui sont arrivées aux États-Unis.

Or, cette consultation nous dit que sur les neuf gros foyers de contaminations du Covid-19 actuel, le virus aurait une origine asiatique dans huit de ces lieux. Par déduction, un seul serait dû à une introduction venant de l’Europe, en l’occurrence les Pays-Bas.

Bien sûr, tout ceci dépend d’informations officielles et connues de tous, peut-être que le Président américain a des informations qui n’ont pas été publiées. A ce sujet, sur CNN, on peut lire, que le Dr Robert Redfield, a été rejoint par le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses. Celui-ci, a enfoncé le clou en précisant, “que ceux qui étaient plus récemment infectés … Cela provenait principalement d’Italie et de La France et l’Allemagne“. Pour cela bien sûr, il s’appuie sur les CDC, c’est-à-dire les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, qui forment la principale agence fédérale des Etats-Unis, en matière de protection de la santé publique.

En attendant, côté chinois, certains imaginent que le coronavirus qui a sévi à Wuhan, serait éventuellement d’origine américaine…

Crédit photo : Gage Skidmore

 

Laisser un commentaire