Yubo sonde la Génération Z

À l’occasion de la journée mondiale sans téléphone portable, qui se tient ce jeudi 6 février, Yubo l’application plébiscitée par la Génération Z, a réalisé une étude auprès de ses utilisateurs concernant leur usage du téléphone.

Le smartphone comme outil de sociabilisation

C’est un panel de 4000 français ayant entre 13 et 20 ans qui a accepté de se prêter au jeu à l’occasion de cette journée mondiale sans téléphone. Entre le 2 et le 4 février les utilisateurs de l’application ont donc accepté de répondre, en ligne, à une série de questions concernant leur usage du téléphone portable. Il en ressort principalement que la génération Z passe en moyenne, plus de 4 heures par jour sur son téléphone. C’est en tout cas ce qu’affirment 55% des sondés, contre 7% moins de 2 heures, et seulement 1,6% moins de 1 heure. Ces déclarations viennent confirmer une étude britannique réalisée en 2019 qui montrait qu’une personne utilise, en moyenne, son téléphone 221 fois par jour. Si le téléphone portable à peu à peu remplacer nos objets du quotidien comme le réveil, l’appareil photo, le GPS, la génération Z elle l’utilise principalement pour faire de nouvelles rencontres. En effet 73% des adolescents sondés déclarent utiliser leur smartphone pour rencontrer des gens. C’est ce que confirme Sacha Lazimi, co-fondateur et CEO de Yubo : “C’est une génération qui cherche avant tout à sociabiliser en ligne, comme elle le fait dans la vie réelle. Le téléphone est donc un outil pour élargir son cercle social”. La Génération Z a donc réinventé la façon d’utiliser son téléphone, au point de le rendre indispensable.

Une génération nomophobe ?

Ce sondage est l’occasion de souligner le rapport très particulier qu’entretiennent les adolescents avec leurs téléphones. La Génération Z est en effet la première génération à être née et à avoir grandi avec les smartphones.” indique Lucien Grandval, directeur de la communication chez Yubo. Si le téléphone portable a pris une part de plus en plus importante dans notre vie, la Génération Z est la plus concernée par cette évolution. 70% des sondés ont en effet eu leur premier téléphone à 12 ans ou moins. 1 adolescent sur 4 indique même avoir eu son premier téléphone avant 10 ans.

Pour ces utilisateurs, le téléphone est largement plus qu’un outil de communication, c’est leur moyen de divertissement privilégié. Près de 90% des adolescents l’utilisent pour passer le temps et se divertir, ou dans une moindre mesure pour se cultiver (46%).  Rien d’étonnant à ces chiffres lorsque l’on sait qu’en moyenne, une personne touche son smartphone toutes les 4 minutes.

Cette omniprésence du téléphone a même conduit certains utilisateurs à la nomophobie, c’est-à-dire à la peur excessive d’être séparé de son smartphone. 46% de la génération Z perçoit le fait de vivre sans son téléphone comme un problème, cela constituerait même une angoisse pour 22% des sondés.

Données issues du sondage Yubo, plateforme sociale pour se créer des amis dans le monde.

Laisser un commentaire