• Danemark : la plus vieille éolienne du monde moderne continue de tourner

    Son nom, c’est Tvindkraft, à 40 ans, c’est un monument incontestable au Danemark. C’est une vraie légende et une référence dans le monde de l’énergie renouvelable. Elle fut jusqu’en 1978, la plus haute éolienne du monde. Elle a inspiré les pionniers d’une filière en pointe.

    L’initiative et la construction, sont à mettre au crédit essentiellement, à des milliers de bénévoles. C’est une réponse concrète au premier choc pétrolier en 1973, et la flambée du prix de l’énergie. C’est à ce moment, que le réseau d’écoles alternatives de la fondation Tvind situé sur la péninsule du Jutland, décide d’utiliser le vent qui souffle 300 jours par an, sur la côte Ouest du pays. C’est là, que la première éolienne moderne, de type industriel, appelé Tvindkraft va s’élever en mai 1978. Elle fonctionne encore à l’heure actuelle.

    C’est une éolienne de 54 mètres de haut, elle est munie d’un rotor de trois pales en fibre de verre. La construction a duré trois ans, de 1975 à 1978. Bien sûr, il y a eu des hauts et des bas, car c’était une première et de nombreuses erreurs, ont été faites. La communauté de Tvind, a rencontré bien des difficultés y compris, des incompréhensions et des réticences. Cependant, cela n’a pas fait abandonner le projet par une équipe qui est toujours restée, motivée et solidaire. La réussite fut au bout de cette aventure.

    Au passage, cette réalisation a initié de nombreuses innovations technologiques. Cela concerne l’aérodynamisme et la résistance des pales. L’éolienne est dotée d’un convertisseur, qui permet de changer la fréquence variable du générateur, afin que la machine puisse se connecter au réseau public. Ce système, a été assemblé par le professeur Ulrich Krabbe et ses étudiants de l’Université technique du Danemark. Pour l’anecdote, ils ont reçu une très bonne note pour cette invention, qui fut leur sujet d’examen.

    Durant 15 ans, Tvindkraft, dotée d’une capacité de 1 000 kW, a produit 10 millions de kilowattheures d’énergie. Sa production s’est améliorée avec de petits ajouts techniques.

    De fait, Tvindkraft a fait des petits et a grandement participé par son exemple au développement de cette production d’électricité propre au Danemark. Aujourd’hui, les éoliennes fournissent 47 % de l’électricité consommée.

    Henrik Stiesdal, directeur du fabricant danois Bonus Energy, au magazine Ingeniøren, lors des 40 printemps de Tvindkraft, a déclaré “il ne faut pas sous-estimer la source d’inspiration que fut cette aventure pour tous les pionniers de l’énergie éolienne comme moi”.

    Crédit photo : Nordic Folkecenter

    Laisser un commentaire

    Copyright Toute l'actu2012 | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Ecrivez-nous !