“Beignet-ssez-nous, seigneur”, les évangélistes sur la plage

“Ils sont partout”, et même sur la plage de vos vacances serions-nous tentés de dire, selon France 3. Eux, ce sont des évangélistes, qui ont eu l’idée d’inscrire des extraits de la Bible sur les emballages de beignets vendus sur des plages. Le même emballage, renvoie vers un site baptisé “Connaître Dieu”, complète la chaîne de télévision, qui a voulu en savoir plus.

 Vous êtes tranquillement allongé, en train de bronzer et voilà que Dieu vous fait un signe, sous la forme d’un emballage de beignet. Alors que vous vous baignez dans la mer, un beignet vous laisse bouche-bée…niais. Du coup, celui-ci nourrit votre corps et votre cholestérol, et l’emballage purifie votre esprit, avant d’éventuellement de polluer la plage.

De nombreux vacanciers de Carnon et la Grande-Motte, ont en effet signalé que de surprenants messages étaient notés sur des sachets d’emballage. Certains plastiques, contenaient au verso, un extrait du Livre des Proverbes de la Bible. Plus inquiétant, ces phrases bibliques ne sont pas là pour vous faire profiter du rayonnement divin pour mieux bronzer. Elles renvoient ensuite à un site baptisé “Connaître Dieu”. Ce site, apparemment ne s’offusque pas des bikinis ou du topless profitant du soleil, mais vous fait passer dans l’ombre de missionnaires évangéliques, qui officient sur la toile.

Concrètement, le message vous propose de vous rhabiller un peu et de faire “ensemble, connaissance avec Dieu“. Surtout, que si certains moines mettent des années d’efforts et de méditation pour se retrouver dans sa plénitude, il semblerait qu’un « parcours interactif de cinq étapes » soit suffisant. Ce parcours est proposé par le site “Connaître Dieu”, qui est géré par l’association chrétienne Top Mission.

A son propos, la présidente de l’Association de Défense des Familles et de l’Individu Montpellier-Languedoc, explique “la première chose à laquelle je pense, c’est aux enfants qui sont les premiers consommateurs et qui risquent de tomber sur ces messages. Ils peuvent ensuite aller sur Internet”.

A partir de là, concrètement, France 3 a voulu en savoir plus sur la façon dont les messages se sont retrouvés là. Il semble particulièrement difficile de faire la lumière et de trouver les commerçants qui sont derrière ce prosélytisme.

Normal, les voies du seigneur sont impénétrables, c’est bien connu.

Crédit photo : Viktor Bakhmutov

Laisser un commentaire