L’Intelligence artificiel, cette redoutable amie

L’identité, est un concept qui revient souvent dans le débat actuellement. Il est question d’affirmation ou de pertes de l’identité, de crise identitaire, de confrontation d’identités différentes. De l’autre côté, les débats s’orientent parfois sur le remplacement éventuel ou sur la disparition irrémédiable de certaines sur l’autel de l’avancée technologique. C’est justement à ce propos qu’il faudrait regarder un peu plus loin que le bout de nos traditions. En effet, de nombreux débats pourraient devenir des combats d’arrière-gardes avec la conséquence de l’arrivée de l’intelligence artificielle.

Une nouvelle fois, l’homme va se confronter à une technique dont il a du mal à évaluer complètement les conséquences. Avant sa mort en 2014, Stephen Hawking affirmait “les formes primitives d’intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine “. Le message de Hawking est clair,  nous devons faire attention en amont et c’est à son début que l’intelligence artificielle a besoin d’être régulée.

Comme d’habitude au départ, l’Intelligence Artificielle devait servir l’homme dans sa tâche, devenue la plus importante, le travail. Cette valeur devenue repaire et refuge lorsque dans de nombreuses sociétés occidentales de nombreuses valeurs sont battus en brèche. Cependant, dans ce domaine, la technologie qui doit aider est devenue un danger. Au fur et a mesuré plus rien n’échappe à l’IA. Tout est sujet à étude, a analyse et pas dans un but de compréhension et de découverte, il s’agit d’orienter, d’anticiper, de façonner et de diriger nos envies, nos habitudes et notre quotidien.

Bientôt, nous regretterons peut-être nos crises identitaires et nous chercherons désespérément des cultures trop ceci ou des manières de voir trop cela. La technologie pourrait faire de nous des personnes ou pire des objets aseptisés. Notre comportement ne serait plus étudié pour nous vendre quelque chose, il sera complètement façonné pour nous faire acheter ce que l’on propose. L’objet, l’opinion proposée ne vient plus à toi, c’est toi qui viens à l’objet ou l’opinion.

La vitesse de développement de l’intelligence artificielle est en train de prendre tout le monde de cours. Nous restons embourbés, car le danger n’est pas assez mobilisateur. Les guerres de clochers identitaires, masque le tsunami d’uniformité qui s’abat sur nos civilisations. Il est évident que l’IA va nous aider, beaucoup nous aider, et plus tard trop nous aider.

Crédit photo : alinehum

 

Laisser un commentaire