Jacline Mouraud, l’ex porte-parole des “Gilets Jaunes”, très critique envers le mouvement

Jacline Mouraud, n’est pas vraiment très tendre avec ses anciens camarades de lutte. Celle qui fut dans les premières animatrices et figures médiatiques des gilets jaunes, juge les derniers évènements liés au mouvement très durement.

On le sait, entre l’hypnothérapeute et les gilets jaunes le courant ne passe plus. Comme souvent, entre des amants désunis, la séparation donne lieu à des mots et des attitudes très dures.

Interrogée par Cnews, sur les violences à Paris lors de l’acte 18 du mouvement, elle n’y est pas allée par 4 chemins. Elle a d’abord déclaré, que le Fouquet’s fait partie du patrimoine français et s’en prendre à sa devanture, qu’on le veuille ou non, c’est un peu ne pas respecter la France et son patrimoine.

Elle ne s’est pas arrêtée là, dans sa critique contre les gilets jaunes actuels. Celle qui fut une des premières à vouloir négocier et discuter avec le gouvernement, voit dans les destructions et les exactions actuelles, la réalisation de ce qu’elle craignait. Elle déclare, « si ces personnes ne sont pas contentes de l’emblème que ça représente, qu’ils aillent un peu à l’école, qu’ils passent des diplômes, qu’ils se mettent un peu au travail et ils auront peut-être une vie un peu plus riche ». Elle a même rajouté pour faire bonne mesure, « parce que là, il y a quand même beaucoup de fainéants qui se plaignent ».

Tout ceci ressemble bien à un règlement de comptes, car il faut se souvenir que Jacline Mouraud, a vivement été critiquée par d’autres leaders du mouvement. Ils lui ont reproché de chercher avant tout à attirer les médias vers elle, pour se faire une place sur l’échiquier politique. De nombreux militants, l’ont ouvertement menacée sur les réseaux sociaux en invoquant une trahison de la cause et surtout son opportunisme.

On ne peut pas nier, que celle qui a fait partie de la délégation de manifestants, et qui ont rencontré Edouard Philippe en a profité pour lancer son Parti. En janvier 2019, elle a créé « Les émergents » avec l’intention de présenter des candidats aux élections locales en France en 2020.

Une chose est sûre, après avoir été compositeur, accordéoniste, et avoir créé une composition pour un nouvel hymne national français, Jacline a de la ressource. Elle fut hypnothérapeute et agent de sécurité incendie. En 2013, elle a même ouvert un centre pour le paranormal et l’ectoplasme avec un ami.

Si la politique mène à tout, dans le cas de Jacline Mouraud, tout mène à la politique. Laissons-lui la conclusion, “pour moi, le mouvement des gilets jaunes a lancé un train dont j’aimerais être la locomotive et non le dernier wagon“.

Crédit photo :  EVE et ADAM

Laisser un commentaire