Etats-Unis : une école cache les notes de l’élève Donald Trump

Le président Trump, est actuellement sous le feu de 2 phénomènes bien connus. Le premier, est ce que l’on appelle, les dommages collatéraux et le second, “tel est pris qui croyait prendre”. Le sujet des 2 phénomènes est la réalité de la scolarité de Donald Trump et ses résultats scolaires.

Jusqu’ici, le président américain a toujours maintenu avoir été un excellent élève dans sa jeunesse. En parallèle par contre, il ne s’est pas gêné de mettre en doute certains éléments de la biographie de Barack Obama. On se rappelle de la polémique sur sa nationalité, mais il était aussi question des résultats scolaires de l’ex-Président. Le doute avait été lancé sur les conditions de son intégration dans un établissement de l’Ivy League, ce groupe de huit universités prestigieuses du Nord-est des Etats-Unis.

“Tel est pris qui croyait prendre”, c’est au tour de Donald Trump de devoir s’expliquer sur sa scolarité et son déroulement.

On peut y voir un effet collatéral, dans les explications que l’ex-avocat personnel du président américain, Michael Cohen, a données devant une commission parlementaire. Il a en effet précisé, que l’une de ses tâches était de menacer de poursuites les écoles qu’avait fréquentées le président, afin qu’elles ne publient pas les notes de Donald Trump. Aux dernières nouvelles, ces documents seraient dans une armoire au sous-sol d’un bâtiment sur le campus, à l’extérieur de la ville de New-York et loin des regards trop curieux.

De son côté le Washington post, a recueilli des témoignages comme celui d’Evan Jones, proviseur à cette époque de la New York Military Academy. Il explique, que le directeur “était venu le voir paniqué parce qu’il avait été abordé par d’anciens élèves influents et fortunés qui étaient des amis de M. Trump”. Ce directeur, Jeffrey Coverdale, a fini par déplacer les dossiers scolaires de l’actuel président. “Je les ai transférés ailleurs sur le campus, dans un lieu d’où ils ne pouvaient sortir. C’est la seule fois que j’ai jamais transféré les dossiers d’un ancien élève”.

Crédit photo : Gage Skidmore

 

Laisser un commentaire