Jean-Pierre Raffarin choisit de soutenir la vision européenne d’Emmanuel Macron

Ce n’était plus un secret pour personne, l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a nettement plus d’atomes crochus avec le Président Macron, qu’avec Laurent Wauquiez, le leader actuel du Groupe “Les Républicains”. C’était évident, mais comme on dit, c’est mieux quand cela est exprimé clairement.

Voilà qui est fait, Jean-Pierre Raffarin a annoncé son soutien “sans hésitation” à Emmanuel Macron en vue des élections européennes du 26 mai. C’est par l’intermédiaire d’un entretien publié sur le site internet du Figaro, qu’il a annoncé sa prise de position pour les prochaines élections européennes.

Il a évidemment bien fait remarquer que son positionnement et son soutien à Emmanuel Macron mettaient en jeu essentiellement les aspects européens qu’il défend. Jean-Pierre Raffarin ne cache pas depuis longtemps, qu’il partage avec le chef de l’Etat une même vision de l’Europe, de la place et du rôle moteur que doit avoir la France à l’intérieur de celle-ci. Il explique, “c’est donc le projet du président que je soutiendrai sans aucune hésitation. Aujourd’hui, affaiblir le président français, c’est affaiblir la France“.

Il est évident, que tout ceci fait figure de trahison pour les purs et durs de son Parti d’origine, aujourd’hui dirigé par Laurent Wauquiez. Celui-ci, a fait parvenir un courrier adressé à l’ex-Premier ministre de Jacques Chirac. Ce courrier demande à Jean-Pierre Raffarin, de venir s’expliquer lors d’une réunion du bureau politique, prévue le 12 mars.

Cette réunion, pourrait aboutir au départ d’un 2e ex-Premier ministre du Parti LR. Il faut en effet se souvenir que très récemment Alain Juppé, a lui aussi déserté le Parti de la droite classique. Apparemment, LR a bien du mal à se trouver une ligne politique claire sur la question de l’Europe. Les attitudes et les prises de position ambiguës de son patron, Laurent Wauquiez, permettent peut-être de ratisser large dans l’électorat de droite, mais elles ne plaisent visiblement pas aux anciens premiers ministres.

On ne peut pas tout avoir, mais attention, d’éviter de ne plus rien avoir du tout.

Crédit photo : UMPphotos

Laisser un commentaire