Le dictionnaire de l’Académie française bientôt sur le net

L’Académie française, va prendre un petit coup de jeune, elle va se moderniser, car elle entre dans l’ère numérique. Les “académiciens” ont mis en ligne la neuvième édition, pour l’instant inachevée de leur dictionnaire. Donc à partir de maintenant, vous pourrez être plus proches des “immortels” et en quelques clics, tout le monde pourra accéder aux définitions de l’Académie. 

Nous avons tous, une image disons “vieillotte” de cette institution. Il est vrai, que son but n’est pas de faire “jeuns”, mais bien d’incarner une certaine tradition et de maintenir un minimum de respect pour un magnifique héritage commun, la langue française.

Seulement, incarner ne veut pas dire garder, et les “immortels” ne peuvent pas se contenter uniquement de représenter ce patrimoine, ils doivent le diffuser. Pour cela, il faut bien employer les techniques du moment, car comme l’a dit la secrétaire perpétuelle de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse, “le papier ne suffit plus à toucher le plus grand nombre“. On pourrait faire la remarque dans le sens inverse d’ailleurs, le plus grand monde ne touche plus guère le papier.

L’objectif donc des “immortels” est simple, il s’agit en quelque sorte de démocratiser le dictionnaire de l’Académie. En effet, celui-ci se présente sous la forme de plusieurs tomes, et coûte plusieurs centaines d’euros. A partir de maintenant, il suffira de taper quelques lettres sur son ordinateur et il va devenir accessible, grâce à une application qui pourra être téléchargée sur son smartphone.

Cependant, comme évoqué précédemment, les “académiciens” travaillent à leur rythme. La commission du dictionnaire, est encore à la rédaction de la neuvième édition, entamée en 1986, donc les nouvelles définitions s’arrêtent à “sabéisme”.

Au-delà, ce sont, les définitions de la huitième édition, datant de 1935, qui sont proposées. Donc, ne cherchez pas la définition du Web, ou du deltaplane, cela n’existait pas encore. La nouvelle édition pourrait être achevée d’ici fin 2020.

Crédit photo : seryani

 

Laisser un commentaire