Indonésie : le gouvernement veut assainir le fleuve le plus pollué du monde

Vous ne connaissez certainement pas le Citarum, c’est un fleuve d’Indonésie, situé plus précisément dans l’ouest de l’île de Java, qui a une terrible particularité. Il est considéré, comme le fleuve le plus pollué du monde. Triste record pour ce fleuve, que le gouvernement voudrait nettoyer, mais le challenge est énorme, et il apparaît même irréalisable.

C’est la Banque mondiale, qui par le passé a déclaré le Citarum, le fleuve le plus pollué du monde. Il faut dire, qu’il y a de quoi, car il charrie entre autres, du mercure, mais aussi du plomb, de l’arsenic, et des déchets ménagers, et autres matières fécales animales. La multiplication, des déchets toxiques déversés dans l’eau par des usines textiles de la région n’arrangent rien.

La situation, s’est dégradée très vite à partir des années 1980. Une nouvelle zone industrielle s’est développée autour de la petite ville de Majalaya, à 170 km à l’Est de la capitale Jakarta. Des usines textiles, se sont installées sur une superficie de 2 000 hectares, et des emplois ont été créés. Cependant, à l’heure actuelle, la pollution de ce fleuve long de 300 km, constitue un grave risque pour la santé des quelque cinq millions d’habitants vivant dans la région. Nombre d’entre eux, souffrent de maladies de la peau, telle la gale, ou d’infections respiratoires provoquées par l’inhalation de polluants.

Dans un premier temps, il a fallu écarter les autorités locales trop “engluées” dans les intérêts locaux, et c’est la capitale qui a pris les choses en main. Depuis le début de l’année, le gouvernement indonésien a chargé la police, l’armée et la justice de réprimer les entreprises, qui ne respectent pas la loi en menaçant de retirer les licences d’exploitation. Pour cela, des caméras de surveillance vont être installées le long des rives du fleuve pour identifier les contrevenants.

Parallèlement, du matériel de dragage va être utilisé pour nettoyer le fleuve aux odeurs nauséabondes.

Un porte-parole du ministère des Affaires maritimes explique, “le Citarum est le fleuve le plus pollué au monde. En l’espace de sept ans, nous allons tout régler“. Il affirme aussi, “cette fois, nous ne plaisantons pas. Nous abordons cela avec une approche globale et c’est avec optimisme que nous pouvons rendre le Citarum à nouveau propre, comme c’était le cas il y a 50 ou 60 ans“.

Les habitants espèrent, mais restent sceptiques sur la capacité du gouvernement à atteindre son objectif de rendre le fleuve propre, compte tenu de l’immense tâche. Il faudra combattre la corruption endémique, susceptible de voir des entreprises monnayer le droit de polluer le fleuve.

Achmad Fachrureza, qui a perdu son emploi après avoir posé des questions sur le système de gestion de déchets de l’entreprise, ne demande pas mieux et concède, “j’ai très envie de voir le Citarum comme il était quand j’étais jeune, je pouvais y nager et boire l’eau, c’était si propre“.

Crédit photo : Loupiote

 

.

Laisser un commentaire