L’État se sépare de 30 % des fréquences TNT au profit des opérateurs télécoms

Il va falloir, pour plus de la moitié de la population française, régler ses téléviseurs, pour pouvoir continuer à recevoir la télévision numérique terrestre (TNT). En effet, l’État a décidé de transférer une partie des fréquences TNT aux opérateurs télécoms.

L’opération devrait commencer à partir d’octobre prochain et se poursuivre jusqu’en juin 2019. Cela va concerner plus de 11 millions de foyers, soit 26,3 millions de téléspectateurs recevant la TNT. Cependant, les foyers accédant à la télé via les box ADSL des opérateurs télécoms, n’auront rien à faire.

Techniquement parlant, l’État a en effet décidé de transférer 30 % des fréquences TNT pour les attribuer aux opérateurs télécoms. Il faut préciser, que ceux-ci ont déjà commencé à utiliser les fréquences de la bande 700 MHz, pour leur déploiement 4G. Le transfert a déjà eu lieu en Ile-de-France.

Il faut maintenant élargir la procédure à la province. l’Agence nationale des fréquences (ANFR) va donc progressivement libérer la bande 700 dans les prochaines semaines, en commençant par Toulouse et Marseille, dès le 3 octobre.

En cela, il s’agit de mettre en application les propositions du président Macron, qui veut du “haut et très haut débit pour tous d’ici 2020“. Gilles Bregant, le directeur de l’ANFR complète, “le débit mobile n’arrête pas de croître et la 4G permet de diffuser beaucoup de données“, y compris dans les campagnes.

La tâche de l’ANFR consiste à communiquer et expliquer comment il faut procéder le moment venu pour ne pas se retrouver devant un écran noir.

Un budget global de communication de 55 millions d’euros va y être consacré. Il regroupe les frais liés à la campagne de communication comprenant les spots pour la télévision et la radio. On y retrouve également, les centres d’appels et de conseils, les aides à destination des téléspectateurs (réorientation d’antennes, équipement dans un autre mode de réception que le hertzien). Sans oublier, les gestionnaires d’immeubles qui doivent réaliser des travaux sur leur antenne collective, ou encore les subventions aux collectivités locales qui gèrent les réémetteurs TNT.

Si la France est le premier grand pays d’Europe à libérer la bande 700, c’est parce que les Français sont encore très dépendants de la TNT. On voit encore de très nombreuses antennes râteaux sur les toits, car 54 % des foyers reçoivent la télé par voie hertzienne.

Crédit photo : itasml

Laisser un commentaire