UEFA effectue une campagne de haine selon Blatter

Après sa réélection pour un cinquième mandant à la présidence de la FIFA, Joseph Blatter a annoncé avoir « été affecté par les attaques » suite aux scandales de corruption qui avait effectué la Fédération cette semaine. À 79 ans, il a cependant affirmé qu’il était “l’homme de la situation” et a demandé “l’unité et la solidarité” pour “d’aller de l’avant”.
Le président de la FIFA avait déclaré qu’il était “choqué” par les accusations de la justice américaine qu’il considère comme une “haine, venue non pas seulement d’une personne à l’UEFA, mais d’une organisation, l’UEFA, qui n’a pas compris qu’en [1998 il soit] devenu président “.

À propos des déclarations de Michel Platini, le président de l’UEFA, qui avait demandé sa démission, Blatter avait dit: “Je pardonne à tout le monde, mais je n’oublie pas.” Pour les relations futures avec l’Union, il a déclaré: ” Nous ne pouvons pas vivre sans l’UEFA et l’UEFA ne peut vivre sans nous.” Il estime qu’une démission signifie un aveu de culpabilité: “Démissionner ça voudrait dire que je suis fautif, or je lutte depuis quatre ans contre toute corruption. ”
La Suisse considère qu'”il y a des signes qui ne trompent pas: les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu. […] Si les américains ont à faire avec des délits d’argent ou de droit commun qui concernent des citoyens nord- ou sud-américains, qu’ils les arrêtent là-bas, mais pas à Zurich alors qu’il y a un congrès. ” Et ajoute “N’oublions pas qu’ils [les États-Unis] sont le sponsor numéro un du royaume hachémite, donc de mon adversaire [battu, le prince Ali]. Cette affaire ne sent pas bon. ”
D’après le patron du service des enquêtes du fisc américain, d’autres inculpations de corruptions pourront survenir. Sept officiels de la FIFA ont été interpelés pour corruption ce mercredi.

crédit photo: Marcello Casal Jr/ABr/wikimedia

Laisser un commentaire