arnaud-montebourg
Montebourg refuse d’envisager la sortie du nucléaire

A l’occasion d’une conférence tenue le 11 avril, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, a tenu à marquer son soutien à la filière nucléaire, déclarant qu’il “ne serait ni raisonnable ni réaliste d’abandonner l’énergie nucléaire“.

Le ministre socialiste a précisé que les engagements de l’état en faveur du développement des énergies renouvelables a pour principal objectif de limiter la dépendance française aux hydrocarbures. Il a en outre cité les problèmes de compétitivité de l’Allemagne liés à l’augmentation des coûts de l’énergie due à la sortie du nucléaire.

Cette position n’est pas anodine dans un contexte où le gouvernement essaye depuis plusieurs mois de démonter qu’il n’est pas hostile à la première source d’énergie française, ni à ses milliers de créations d’emplois annuelles.

En effet, en août 2012, Arnaud Montebourg avait déjà déclaré que “le nucléaire est une filière d’avenir”. Delphine Batho, ministre de l’Énergie et de l’Environnement, avait, quant à elle, exprimé en mars 2013 sa conviction que la France «aura durablement besoin d’une part de nucléaire».

 

 

 

Laisser un commentaire