Arthrose : facteurs de risques et traitements

Des millions de français sont touchés par l’arthrose. Elle est provoquée par une dégradation du cartilage.

Touchant en grande partie les personnes d’un certain âge, l’arthrose est une forme de rhumatisme très courant qui affecte des millions de français.

Elle résulte de la dégradation des cartilages qui recouvrent les extrémités des os. De ce fait, elle attaque les personnes âgées dont les organes sont déjà usés. Le cartilage tend à disparaitre avec l’âge et avec le temps, les os finissent par se toucher, provoquant ainsi des douleurs.

Le diagnostic de la maladie est souvent clinique. Seul un médecin peut en établir le diagnostic après un interrogatoire et des radiographies bien précises qui vont situer le médecin. Plusieurs facteurs entre en ligne de compte dans le déclenchement de la maladie.

Dans un premier temps, il y a l’âge et le sexe de l’individu. La prévalence de la gonarthrose (arthrose du genou) est très élevée auprès des femmes ayant dépassé la cinquantaine, tandis que l’arthrose de la hanche ne dépend pas du sexe.

Par contre, les œstrogènes ayant un effet protecteur, on constate que les femmes ménopausées sont plus sujettes que les autres personnes. L’obésité aussi joue un rôle important dans la gonarthrose car les genoux fournissent des efforts pour soutenir le poids de la personne. Par conséquent, ils s’usent facilement.

Contrairement à la croyance populaire, l’arthrose n’est pas génétique même s’il peut exister des prédispositions surtout auprès des femmes.

On dénote aussi d’autres facteurs tels que l’activité sportive ou des anomalies anatomiques. Les personnes pratiquant du sport de haut niveau qui sollicite régulièrement l’usage des articulations sont exposées au risque d’arthrose.

Il n’existe présentement pas de traitements symptomatiques de l’arthrose. Le traitement consiste à administrer des calmants au malade et en cas de destruction osseuse, une chirurgie s’avère nécessaire pour installer une prothèse.

Laisser un commentaire