La déforestation s’accélère selon la FAO

Selon la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation, le rythme de la déforestation s’est accéléré sur la planète depuis l’an 2000, avec la perte de 6,4 millions d’hectares par an.

En utilisant les techniques d’imagerie satellitaire les plus récentes, la FAO a évalué qu’entre 1990 et 2000, environ 4,1 millions d’hectares de forêts disparaissaient chaque année. Cette moyenne a grimpé à 6,4 millions entre 2000 et 2005.

«La déforestation prive des millions de personnes de biens et services forestiers cruciaux pour la sécurité alimentaire, le bien-être économique et la santé de l’environnement», explique Eduardo Rojas-Briales, sous-directeur général de la FAO responsable du Département des forêts.

Les chiffres montrent que «la planète a perdu en moyenne 4,9 millions d’hectares de forêt par an, soit près de 10 hectares de forêt par minute» entre 1990 et 2005. Ce phénomène est surtout dû à la conversion de forêts tropicales en surfaces agricoles cultivables en particulier en Amérique du sud et en Afrique.

Cependant, de manière plus positive, l’étude révèle que «les pertes nettes de couvert forestier, partiellement compensées par le reboisement ou l’expansion naturelle» ont représenté au total 72,9 millions d’hectares sur 15 ans, soit 32% de moins qu’une précédente estimation (107,4 millions d’hectares).

Laisser un commentaire