Ouverture d’enquête judiciaire contre la Société PIP

Le parquet de Marseille compte ouvrir une enquête judiciaire à l’encontre de la société PIP (Poly Implants Prothèse) pour homicide involontaire.

La société varoise Poly Implants Prothèse serait dans le collimateur de la justice marseillaise. Une enquête judiciaire sera ouverte contre la société pour homicide involontaire et mise en danger de milliers d’autres vies, suite au décès d’une cliente de la société.

La dame est morte d’un lymphome qui a, selon son médecin oncologue, été occasionné par les implants mammaires qu’elle aurait acheté à la société.

La société utilisait de la silicone non médicale pour remplir les prothèses. La silicone à usage industriel entrainait des fuites de silicones par suite de gélification. Ce qui a provoqué de nombreux kystes dans la cage thoraciques de la défunte.

Au total, 30000 françaises auraient acheté des implants auprès de la société. Environ 2500 plaintes ont été déposées contre la société depuis l’annonce du décès. Des plaintes avaient déjà été déposées contre la société depuis 2008 par des clientes anglaises qui ont constaté que les implants craquaient prématurément.

Il a fallu attendre quelques années avant que la justice française ne réagisse.

Laisser un commentaire