Drunkorexie: sauter un repas pour être ivre plus vite

Selon le National Institute on Alcohol Abuse en Alcoholism (NIAAA), les femmes ressentent plus rapidement et durablement les effets de l’alcool que les hommes puisqu’elles ont plus de tissus adipeux, moins d’eau, et moins d’enzyme essentielle à la métabolisation de l’alcool dans leur organisme.

 Une récente étude de l’Université du Missouri a révélé qu’une étudiante sur six se dispense d’un repas avant une soirée. Trois raisons sont évoquées: ressentir plus rapidement les effets de l’alcool, économiser pour acheter de la boisson, et pour 16% d’entre elles éviter le surplus de calories. Ce phénomène de plus en plus répandu a été baptisé « drunkanorexie », soit « alcoolorexie ».

 Des chercheurs s’expriment sur les dangers de ce choix. Ils soulignent qu’en soit, se priver le cerveau de nutriments et consommer de grandes quantités d’alcool peut être dangereux. Donc mis ensembles, ces deux comportements peuvent aboutir à des problèmes cognitifs à court et long terme, ce qui signifie des difficultés à se concentrer, à étudier et à prendre des décisions.

 D’après le NIAAA, pour ne courir aucun risque, un homme ne doit pas dépasser deux verres par jour, et une femme ne peut s’en permettre qu’un.

Laisser un commentaire