La Grèce était au cœur des discussions du G20

Début novembre, la situation financière de la Grèce a été le point principal de discussion du G20 qui envisage une sortie de la Grèce de la zone euro.

Les dirigeants réunis ont fait de la stabilité de l’euro une préoccupation majeure et une solution doit être trouvée dans l’immédiat pour sortir la zone de la crise.

La chancelière allemande a pour sa part affirmé qu’elle attendait des actes venant de la Grèce et non des annonces. Pour elle, il est clair que la stabilité de l’euro importe plus que le maintien de la Grèce dans la zone euro.

Le projet de référendum annoncé par la Grèce au moment du G20 a depuis été abandonnée et le premier ministre grec a cédé à la pression de son ministre des finances qui exigeait sa démission.

Il est aussi prévu l’exclusion de la Grèce de la zone euro et de l’union européenne si elle ne se conformait pas aux résolutions prises par le conseil des états européens en date du 27 octobre. Un état membre peut en effet se retirer de la zone. La question que l’on se pose dans ce cas est de savoir les conséquences que ce retrait pourrait  avoir sur la Grèce.

Laisser un commentaire