Le marché des vins bio progresse lentement

Selon une étude réalisée par l’AIVB-LR (Association interprofessionnelle des vins biologiques du Languedoc-Roussillon), le vin bio peine à trouver sa place sur la table des Français.

Même si 83% des Français déclarent avoir déjà entendu parler du vin bio, seulement 43% estiment savoir précisément de quoi il s’agit. Seuls 39% des personnes ayant entendu parler du vin bio en consomment régulièrement ou de temps en temps.

A l’inverse, les conversions au bio sont nombreuses dans la viticulture: il existe aujourd’hui 50.268 hectares de vignes bio, contre 39.000 en 2009. Le vignoble bio a donc progressé de 28% en un an.

 

Le prix reste un des principaux freins à l’achat de vin bio: pour 75% des Français, il est plus cher qu’un vin «non bio» et cela bloque l’achat pour 38% des personnes interrogées. En moyenne, les Français qui achètent du vin bio dépensent 10,60 euros pour une bouteille, contre 9,60 pour une bouteille de vin conventionnel.

Cependant, 50% des Français déclarent simplement ne pas acheter de vin bio parce qu’ils «n’ont pas le réflexe ou l’habitude d’en acheter».

Laisser un commentaire