Réchauffement climatique : fonte des glaciers de l’Himalaya

Une étude publiée sur le journal britannique Environnement Resarch Letters vient démontrer à nouveau l’influence du changement climatique sur la fonte des glaciers de la chaîne de l’Himalaya. En effet, elle fait état d’une hausse de température de 1,73°C en Chine, soit un accroissement du double de ce qui a été enregistré le siècle dernier.

 

Des études menées au Népal et en Chine  ont mis en exergue la rapidité avec laquelle les glaciers de Yala et d’AX010, du côté népalais de l’Himalaya, se sont réduits. Celles-ci vont même jusqu’à confirmer leur disparition totale: “Les glaciers Yala et AX010 vont à terme disparaître. C’est une certitude à laquelle nous ne pouvons pas assigner d’échéance précise avec nos modèles actuels. Nous allons travailler à améliorer nos outils de simulation pour déterminer avec précision le moment où ces deux glaciers auront totalement disparu”. Et il ne s’agit pas de cas isolés: les 15 000 glaciers de la chaîne montagneuse sont également concernés par la fonte.

Le réchauffement climatique en est naturellement la cause majeure, comme l’atteste le rapport d’ un autre groupe de scientifiques japonais qui a étudié en détail les relevés de 111 stations météorologiques situées dans le Sud-Ouest chinois. En s’appuyant sur les relevés de 77 de ces stations les études ont montré une légère augmentation de la température.

Ce n’est pas sans conséquences sur l’environnement et l’habitat car on constate un recul important en terme de surface sur les nombreux glaciers observés. Le rapport rappelle de surcroît que: “Les implications de ces changements vont bien plus loin qu’un changement de paysage… Les glaciers jouent un rôle primordial dans des centaines d’écosystèmes et sont fondamentaux pour la subsistance de nombreuses populations humaines”.

Les glaciers de la rivière de Pengqu auraient à ce sujet perdu à eux tous cumulés (999 glaciers au total) une surface de près de 131 km2 en moins de 20 ans. On constate également une extension des lacs, conséquence directe de la fonte des glaciers.

Cette fonte qui est en partie imputable au réchauffement climatique pourrait avoir des répercussions sur l’économie, l’habitat et le tourisme en Chine.

Laisser un commentaire