Retrait de la Grèce de la zone euro : les scénarios possibles

Le sommet du G20 qui se tient à Cannes la semaine prochaine traitera de la situation de la Grèce et de la zone euro dans son ensemble. Nombreux déjà sont ceux qui envisagent le retrait de la Grèce, ce qui ne sera pas sans inconvénients pour ce pays.

Beaucoup penchent sur l’hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone euro avant 2012. La situation de l’euro inquiète les dirigeants du sommet plus que la situation financière de la Grèce. Si cela survenait, il y aura à coup sur des conséquences désastreuses pour le pays avant un retour au calme. Les économistes à cet effet, envisagent plusieurs scénarios.

Le retrait de la Grèce de la zone, signifie un retour à la Drachme. Ce qui provoquera surement un vent de panique général dans le système bancaire avec son corolaire de fuite de capitaux et de dévaluation compétitive. S’ensuivra alors l’inflation qui à son tour entrainera la baisse du pouvoir d’achat de ménages.

On constatera aussi des faillites en série. Ceux qui seront le plus atteints seront les entreprises et les particuliers qui se sont endettés en euro. Ces entreprises crouleront sous le poids de leur dette et devront à terme procéder aux licenciements, à la baisse des salaires et à l’augmentation des prix pour espérer survivre.

Tout ceci aura un impact direct sur la population qui se retrouvera appauvrie. Le taux de chômage augmentera ainsi que la baisse du pouvoir d’achat générée par la baisse des salaires et l’augmentation des prix. L’Etat prendra aussi de mesures drastiques de gestion de la finance publique. Ce qui aura une conséquence sur la vie des fonctionnaires d’état et la qualité des services publics.

S’ensuivront d’autres réactions à la chaine. Ce ne sont que des hypothèses émises par des économistes au cas où il serait envisagé de sortir la Grèce de la zone euro.

Laisser un commentaire