Les journaux jetés dans la rue

Pour protester  contre les plans de licenciements dans la presse écrite, des journaux ont été déversés par des syndicalistes devant le siège du syndicat de la presse quotidienne nationale, à Paris, lundi 24 octobre.

 

Le comité inter CGT protestait contre plusieurs plans de licenciements, au parisien, à la tribune ou encore à France Soir.

“Cette action est symbolique car on veut mettre le papier à la rue comme à France Soir et à La Tribune. C’est un gâchis. On est conscients que le numérique est incontournable, mais le modèle tout numérique n’est pas économiquement viable” a déclaré le responsable de la communication du syndicat Info’Com-CGT, Romain Altmann.
France Soir licencie dans le cadre de son passage au tout numérique, le Parisien prévoit une cinquantaine de licenciements et la Tribune dix-sept.

Laisser un commentaire