Décès de Marie Dedieu, otage française en Somalie

Par le biais d’un communiqué, le gouvernement a annoncé le décès très probable de Marie Dedieu, otage française de 66 ans, enlevée le 30 septembre sur l’île de Manda, au Kenya.

Elle était détenue en Somalie, dans la région du bas Juba, à proximité de la frontière Kenyane.

“L’état de santé de Mme Dedieu, l’incertitude sur les conditions de sa détention, le fait que les ravisseurs aient probablement refusé de lui remettre les médicaments que nous lui avons envoyés, nous conduisent à craindre que cette issue tragique soit malheureusement la plus vraisemblable” indique le communiqué de Bernard Valéro, le porte-parole du ministères des affaires étrangères.

Devenue tétraplégique suite à un accident de voiture, Marie Dedieu était atteinte d’un cancer et souffrait d’insuffisance cardiaque. Le ministre des affaires étrangères Alain Jupé avait qualifié cet enlèvement d’ “acte d’une barbarie, d’une violence, d’une brutalité inqualifiables”,

Même s’ils déclinent tout responsabilité, les insurgés islamistes shebabs sont les probables responsables de l’enlèvement de Marie Dedieu, selon les services secrets .

Militante féministe notable dans les années soixante-dix, Marie Dedieu avait notamment milité contre l’avortement.

Laisser un commentaire