Le Wall Street Journal accusé d’acheter ses propres journaux

Rupert Murdoch pourrait avoir bientôt une casserole de plus à traîner…

L’un des responsables de son groupe de presse News Corp vient en effet de démissionner suite à des accusations portées à l’encontre de l’édition européenne du Wall Street Journal.

C’est un autre journal, The Gardian, qui révèle que le Wall Street Journal aurait racheté  lui-même une partie de son tirage, via un tiers, pour augmenter artificiellement sa diffusion.

La manipulation aurait eu pour but d’augmenter le prix de ventes des pages publicitaires du journal.

Selon The Gardian, ce petit manège durerait depuis 2008 (Murdoch a racheté le Wall Street journal en 2007) et plus de 40% des ventes du Wall Street Journal se seraient effectuées de la sorte.

Laisser un commentaire