Syrie: les troupes de Bachar el-Assad attaquent Lattaquié

Mardi, à Lattaquié dans le nord-ouest de la Syrie, les habitants de la ville ont fait savoir qu’ils avaient entendu des tirs à l’arme lourde. Des militants des droits de l’Homme ont comptabilisé plus de 35 morts en quatre jours d’assaut militaire de la ville portuaire par les troupes du président Bachar el-Assad.

La plupart des tirs retentissaient dans les quartiers pauvres d’Al-Ramel, dans lesquels est installé un important camp de réfugiés palestiniens où vivent aussi des Syriens démunis, Al-Shaab et Aïn Tamra.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme, basé à Londres, a fait savoir que des sources lui avait signalé a déclaré qu’au moins 17 personnes avaient été tuées lundi, dont six à Lattaquié. Les Comités locaux de coordination ont déclaré qu’une Palestinienne de 22 ans et mère de deux enfants avait été tuées mardi.

L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a évalué à 5.000 le nombre de réfugiés à avoir fuit Al-Ramel depuis le début des bombardements samedi.

Depuis le début du mois sacré du ramadan début août, mois qui facilite les réunions en soirée, la répression s’est endurcie en Syrie contre les contestataires qui s’élèvent depuis la mi-mars contre le régime de Bachar el-Assad, en dépit des condamnations internationales et de nouvelles sanctions décidées par l’Union européenne, le Canada et les Etats-Unis.

Damas a déclaré lutter contre des terroristes et un complot de l’étranger visant à déstabiliser le pays. L’agence de presse officielle SANA a fait savoir mardi que les troupes poursuivaient des “terroristes armés” d’Al-Ramel, qu’elles avaient procédé à des arrestations d’hommes armés et et qu’elle avait désarmé des engins explosifs ainsi que des mines.

Laisser un commentaire