La chine, soupçonnée de cyberattaques gouvernementales

Des cyberattaques infiltrant 72 entités dont les Nations unies, des gouvernements et des entreprises partout dans le monde ont été détectées par des experts en sécurité informatique de l’entreprise américaine McAfee, selon The Washington Post. Il se pourrait bien que ce soit un état qui soit à l’origine de ces intrusions.

le rapport publié de la firme de sécurité publié le 3 août dévoile que ces infiltrations sur des réseaux protégés se sont produites au cours des cinq dernières années et qu’un “acteur étatique” se trouve à l’origine de la campagne.

Parmi les pays touchés se trouvent les gouvernements des Etats-Unis, de Taïwan, de l’Inde, de la Corée du Sud, du Vietnam et du Canada. L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean), le Comité international olympique (CIO) et l’Agence mondiale antidopage (AMA) ont également été infiltrés, de même de nombreuses entreprises intervenant sur les marchés de la défense ou de la haute technologie.

McAfee n’a pas réussi à connaître l’État à l’origine de ces attaques mais de nombreux analystes accusent la Chine, soupçonnée ces dernières années de plusieurs incursions dans les systèmes informatiques d’entreprises américaines.

L’enquête McAfee n’a pas non plus déterminé ce qu’il était advenu de ces données mais la liste des victimes laisse penser qu’elles ont peut être été utilisées à des fins d’espionnage industriel ou concurrentiel.

Laisser un commentaire