Dov Zerah relie problèmes environnementaux et paupérisme

Sous l’impulsion de son Directeur général, Dov Zerah, l’Agence Française de Développement (AFD) a organisé les 27 et 28 juin, une conférence internationale sur le thème « concilier lutte contre la pauvreté et qualité de l’environnement ».

C’est à la Maison de la Chimie, à Paris, que plus de 650 participants ont fait vivre cette conférence ayant pour but de mettre en valeur les conséquences économiques et sociales catastrophiques des problèmes environnementaux dans les pays en développement. Dov Zerah explique ainsi que « contrairement à une idée répandue, la préservation de la biodiversité peut être un moyen efficace d’aider les populations rurales les plus vulnérables. »

Comme le précise le DG de l’AFD, « la pauvreté et la dégradation de l’environnement cohabitent de plus en plus souvent dans les différentes parties du monde et chacun de ces deux problèmes peut à tour de rôle devenir la cause de l’autre. » Les problèmes écologiques impactent ainsi les sociétés les plus pauvres (manque d’eau, agriculture défaillante…) et les difficultés économiques aggravent souvent les conditions environnementales (industrie vétuste plus polluante, sensibilisation à l’écologie inexistante…).

Mais Dov Zerah, veut rester optimiste. Confiant en l’institution qu’il dirige, il estime que de nombreuses actions concrètes peuvent être mises en place pour endiguer ce cercle vicieux préoccupant : « Il n’y a pas de fatalité, des solutions existent : planification urbaine, renforcement du rôle des communautés, financements innovants. »

Une réponse à Dov Zerah relie problèmes environnementaux et paupérisme

Laisser un commentaire