Retraites: Xavier Bertrand veut allonger la durée de cotisation

Le ministre du travail Xavier Bertrand a annoncé mardi 5 juillet qu’il “publierait” un décret avant la fin de l’année ayant pour objet d’allonger la durée de cotisation. Les syndicats protestent.

C’est sur Europe 1 que le ministre du travail a fait cette déclaration, annonçant que l’allongement de la durée de cotisation serait portée à 41,5 ans pour l’obtention d’une retraite à taux plein. Son argumentation était la suivante:  “C’est prévu, c’est la loi, c’est logique et nécessaire”. Il a ajouté que c’était “tout simplement l’application de la loi de 2003”.

“Aujourd’hui, on vit plus longtemps, il est donc logique de travailler un peu plus longtemps. Des nouveaux chiffres ont été publiés à la fin de l’année dernière et qui montrent qu’à 60 ans, on a 24,5 ans d’espérance de vie en plus. En vertu de ce principe, il y a deux tiers d’activité, un tiers pour la retraite”, a déclaré le ministre du Travail.

Lors de son intervention radiophonique, Xavier Bertrand a également relativisé les changements, quatre jours après l’application de la dernière réforme des retraites qui va conduire d’ici 2018 à un âge légal de départ en retraite de 62 ans:  “il y aura 62 ans et 41,5 ans de cotisations, les deux en même temps, au moment où en Allemagne, c’est 67 ans (âge légal) et 45 ans (de cotisation), qu’en Espagne c’est 65 ans et que dans tous les autres pays c’est plutôt 65 ans”. Nullement convaincus, les syndicats ont qualifié cette réforme de “double peine”.

Xavier Bertrand a réagit en rappelant la situation de la Grèce: “Ces règles là sont fixées jusqu’en 2020. Je préfère que nous conduisions ces réformes jusqu’au bout, en prenant nos responsabilités, plutôt qu’un jour nous faire imposer des réformes par l’extérieur parce qu’on aurait été défaillant, comme la Grèce”. Il a jugé “qu’il était temps de faire cette réforme des retraites”.

Sur son site internet, le Figaro a annoncé dimanche que le Conseil d’orientation des retraites (COR) doit remettre mercredi un avis préconisant un nouvel allongement de la durée de cotisation nécessaire pour une pension à taux plein. Raphaël Hadas-Lebel, le président du COR, a tenu à rappeler que cet “avis technique” remis mercredi n’était “en aucune manière une préconisation”, seulement “un constat factuel dans le cadre du dispositif législatif et réglementaire en vigueur”.

Laisser un commentaire