Bactérie E. coli: un enfant en danger de mort à Lille

L’état de santé d’un des sept enfants intoxiqués après avoir mangé des steak hachés s’est dégradé hier. D’après les conclusions de l’enquête sur l’origine de l’intoxication, il ne s’agit pas de la ma même souche que les graines germées allemandes.

C’est Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, qui a fait part de l’information vendredi sur I-Télé/Radio classique  en  indiquant que l’état de santé d’un des enfants intoxiqués et hospitalisé à Lille s’était “détérioré” et qu’il avait été “placé sous dialyse pendant la nuit”. le pronostic vital de l’enfant était engagé jeudi soir.

Parmi les sept enfants sont hospitalisés vendredi à Lille, six sont originaires du Nord – Douai, Valenciennes, Dunkerque et Maubeuge. Ils sont âgés de 20 mois à 8 ans. Un enfant de l’Oise, âgé de 4 ans, a été transféré jeudi depuis le CHU d’Amiens.

Tous ont subi des “diarrhées sanglantes importantes” après avoir mangé des steaks hachés de la marque Steak Country produits en Haute-Marne et achetés dans des magasins Lidl, géant allemand du discount. Ces premiers symptômes  sont apparus entre le 6 et le 10 juin avant d’évoluer en “syndrome hémolytique et urémique” entre le 10 et le 14 juin. Les enfants ont ensuite tous présenté brutalement une anémie.

Jeudi, l’enquête sur l’origine des contaminations a bien avancé: Daniel Lenoir, directeur général de l’ARS a fait part de ses conclusions:  “Nous avons la certitude que ce n’est pas la même souche que les graines germées en Allemagne”, où l’épidémie a fait 38 morts. Par précaution, la société SEB, basée à Saint-Dizier (Haute-Marne), qui a fabriqué les steaks, a déjà procédé au rappel de tous les lots suspects. En outre,  la direction de Lidl France a annoncé qu’elle avait retiré de la vente “l’intégralité des steaks hachés du fournisseur SEB, quelle que soit leur date limite de consommation (…) dans les magasins où ils ont été livrés, qui sont principalement ceux situés au nord d’une ligne Bordeaux-Lyon”.

Laisser un commentaire