Mamie Bettencourt sous curatelle renforcée?

Trois médecins se sont prononcés en faveur du placement de Liliane Bettencourt sous curatelle renforcée dans un rapport d’expertise rendu à la fin du mois de mai.  Ils n’ont toutefois pas examiné directement l’héritière L’Oréal.

Le juge des tutelles de Courbevoie (Hauts-de-Seine) a désigné trois médecins ont été désignés en novembre dernier pour étudier le dossier médical de Liliane Bettencourt. Les conclusions médicales jugeant d’un état de santé fragile vont dans le sens de la volonté de la fille de Liliane Bettencourt, qui souhaite la placer sous tutelle.

Les médecins ont en effet constaté une “altération conjointe des facultés mentales et physiques” de l’héritière de L’Oréal et jgeant qu’elle était atteinte d’une “maladie cérébrale”, ils ont estimé qu’elle “doit pouvoir bénéficier d’une mesure de protection dans les actes de la vie civile, tant patrimoniaux qu’à caractère personnel, de type curatelle renforcée”.

Si la curatelle renforcée est un dispositif de protection moins aliénant que la tutelle, il implique néanmoins un encadrement strict de la fortune de la milliardaire. Le Monde, qui a pu se procurer le rapport, précise que le dispositif proposé prévoit que le curateur désigné “percevra seul les revenus de la personne protégée et assurera lui-même à l’égard des tiers le règlement de ses dépenses”.

Françoise Bettencourt-Meyers a reçu ce rapport le 8 juin dernier. Alors qu’elle s’était engagée à ne pas contester la validité et les modalités du mandat de protection future, mis en oeuvre avec son accord, le 20 janvier, elle a déposé une nouvelle requête devant le juge des tutelles: elle accuse le protecteur de sa mère, Me Pascal Wilhelm, de conflit d’intérêt. La bataille entre la mère et la fille est désormais relancée. La Cour de cassation a été saisie. Elle dira, le 20 juin prochain, si la procédure est éteinte ou si ce rapport peut être pris en compte par la justice et aboutir à une nouvelle décision.

Laisser un commentaire