Cartels au Mexique: violence et réglement de compte dans l’ouest

Dans l’ouest du Mexique, où des cartels de drogue luttent les uns contre les autres pour contrôler le territoire, des affrontements violents entre gangs ennemis ont provoqué la mort de 29 personnes.

Les victimes qui ont été retrouvées mercredi dans l’Etat de Nayarit avaient été répartis dans 14 véhicules dont deux étaient pourvus de vitres pare-balles. Elles portaient de faux uniformes militaires et leurs corps étaient criblés de balles. Un film de la scène, tourné près de la ville de Ruiz, dévoile un convoi de véhicules dirigés par les cartels, surpris par une embuscade: une troupe d’homme armés les attendaient sur une autoroute de campagne. Sur les lieux du massacre ont été retrouvées des bottes de type militaire, des vestes pare-balles, des grenades et des douilles de balles.

Oscar Herrera, le procureur général de l’État de Nayarit,  a affirmé sur les ondes d’une station de radio que selon les rapports préliminaires, l’affrontement aurait opposé les cartels de Zetas et de Sinaloa. Il a déclaré que l’un des deux cartels avait enlevé un membre du groupe rival, ce qui serait à l’origine de la poursuite en voiture et de la fusillade qui s’est ensuivie.

Dans l’État voisin de Michoacan, la violence des cartels a incité environ 1200 habitants à s’abriter dans des bâtiments de la ville, des églises et des écoles.

Ces incidents, qui n’ont apparemment pas de liens avec les événements qui se sont déroulés dans l’État de Nayarit, ont duré pendant trois jours. Environ 500 soldats et membres de la Marine ont été déployés afin de d’assurer la sécurité de la population.

L’arrivée des secours semble avoir apaisé les habitants. Ceux-ci ont regagné, pour la plupart, leur demeure. Les responsables ont affirmé que 300 personnes ont préféré rester dans les cinq refuges qui ont été mis à leur disposition, jeudi.

Laisser un commentaire