Rester assis au travail accroît le taux de mortalité

Des études réalisées par des chercheurs dans différents pays sont parvenus à une conclusion identique:  le fait de travailler assis au bureau toute la journée accroît le taux de mortalité.

L’American Cancer Society a publié des chiffres significatifs : les personnes assises plus de six heures par jour ont un taux de mortalité 20% supérieur à celui des salariés passant moins de trois heures assis sur sur une chaise. Ce taux est de 40% chez les femmes. En Australie, une étude portant sur le même sujet montre même qu’il y a un lien de causalité entre la position assise au cancer. travailler pendant dix ans sans bouger double les risques d’apparition d’un cancer.

En dehors de la publication de ces études, on pouvait déjà supposer que rester assis trop longtemps au travail était susceptible de faciliter une prise de poids et donc d’augmenter les risques d’obésité.   Marc Hamiltion, scientifique au Centre de recherche biomédicale Pennington, aux Etats-Unis, explique dans un article du Courrier International : « Un homme assis brûle moins de calories qu’un homme qui marche. Les muscles deviennent aussi réactifs que ceux d’un cheval mort. Cela peut entraîner notre métabolisme dans une spirale négative ».

Il existe des solutions simples pour annuler ses néfastes conséquences:  Ceux qui exercent un emploi où ils sont obligés de rester longtemps assis doivent essayer malgré tout de multiplier les déplacements. Il suffit par exemple de se rendre plus souvent à la photocopieuse, à l’imprimante, à la machine à café, auprès de ses collègues, ou de s’obliger à manger en un lieu éloigné de son lieu de travail pour marcher. Il est possible que les patrons n’apprécient pas ces pratiques, mais ils seront en revanche heureux de constater la baisse du nombre d’arrêts maladies.

Laisser un commentaire