La menace du moustique Aedes albopictus

Cette année, comme toutes les années depuis 2006, le gouvernement relance le plan de prévention de lutte contre le moustique Aedes albopictus, moustique diagnostiqué potentiellement porteur de la dengue et du chikungunya.

Désormais installé dans le sud de la France, ce moustique se développe de manière inquiétante et est surveillé de près car son expansion inquiète les responsables de la santé.

Pour cela, les pouvoirs publics misent avant tout sur la prévention et la surveillance attentive des moustiques mais aussi des cas humains infectés par les virus de la dengue et du chikungunya. Ce dernier cas ne concerne pour le moment que les voyageurs de retour de zones tropicales.

En plus de ces mesures de prévention, le ministère de la Santé appelle également à une « mobilisation communautaire ». les français sont appelé à modifier leur comportement via l’adoption de gestes simples mais déterminants tels que  la suppression des eaux stagnantes qui sont favorables à la reproduction des moustiques, à l’intérieur comme à l’extérieur des habitations.

Laisser un commentaire