John Galliano se fait lâcher par son avocat

L’avocat de John Galliano se désiste et lâche son client quelques jours avant la date de publication de la date de son procès pour des raisons inconnues. Ni une ni deux, le styliste s’est procuré un nouvel avocat pour assurer sa défense.

Me Stéphane Zerbib, avocat de John Galliano, a confirmé au Figaro qui s’était “dessaisi du dossier” sans toutefois en expliquer les motivations, se référant pour justifier son silence au fait qu’il est “tenu par le secret professionnel”. L’avocat est par ailleurs surpris que l’information n’ait été dévoilée que maintenant alors que son désistement date de mi-avril.

Ce n’est pas le même discours qui est tenu par le couturier. Me Aurélien Hamelle, le nouvel avocat de John Galliano, affirme que c’est le styliste qui aurait dessaisi Me Zerbib du dossier avant de se trouver un nouvel avocat, et, il est permis d’en faire l’hypothèse, une autre stratégie de défense.

La date du procès sera révélée le 12 mai, décision prise par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Le couturier est l’objet de deux plaintes distinctes. La première concerne les insultes adressées à un couple et les propos racistes et antisémites qu’il aurait tenu dans un café du marais fin février. La seconde a été déposée par une femme qui l’accuse de l’avoir insultée sur des bases racistes en octobre 2010.  La maison Dior n’a pas toléré les accusations concernant le comportement de John Galliano, et elle l’a licencié aussitôt après avoir eu connaissance des faits.

John Galliano risque une peine de six mois de prison et 22 500 euros d’amende.

Laisser un commentaire