Les quatre buzz du mariage de Kate et William

C’était le mot d’ordre numéro un du mariage princier : pas de couac. Le mariage avait été répété plusieurs fois jusqu’à la veille du mariage et le protocole était réglé comme du papier à musique. La moindre des choses pour un événement suivi par près de deux milliards de téléspectateurs et abondement commenté par les internautes et les tabloïds.

Il n’y a en effet pas eu de bourde, mais cela n’a pas empêché les internautes de faire leur choux gras de plusieurs détails.

Pipa, la soeur de la mariée lui vole presque la vedette.

Si la robe de la mariée était très attendue et a fait l’objet de toutes les attentions, certains ont pourtant généreusement louché sur sa soeur Philippa, surnommée Pipa. Arrivée avant Kate à l’abbaye de Westminster, la couleur blanche de sa robe (comme la mariée !), aussi bien que sa forme très moulante et son décolleté n’ont pas laissé indifférents les internautes qui ne connaissaient pas encore la petite soeur de la future princesse. Les commentaires tantôt admirateurs, tantôt grivois ont afflué toute la journée sur Twitter.

La demoiselle d’honneur qui a failli gâché la fête.

Alors que tout le monde se réjouissait du mariage, et que les deux époux venaient de s’embrasser devant la foule de Buckingham Palace, une demoiselle d’honneur semblait ne pas partager la joie générale. Sa tête boudeuse a fait le tour du web puis l’objet de très nombreux détournements sur Internet, appelés “loltoshop”.


La photo tendancieuse de Kate et William sur le balcon

Dans le même esprit que le buzz autour de Pipa Middleton, les internautes ont allégrement partagé cette photo de Kate en train de ramasser quelque chose tombé au sol sur le balcon. Les mauvais esprits auront bien vu de quoi on parle…

Le prêtre fou de joie

A peine la cérémonie terminée, l’abbaye s’est vidée de ses convives. Un prêtre manifestement fou de joie de cette union n’a pu se retenir de faire la roue sur le tapis rouge, dans l’allée centrale de Westminster. Malheureusement pour lui, les caméras de télévision du mariage tournaient encore…

Le prêtre fou de joie

Laisser un commentaire