Qui pour prendre la place d’Unai Emery au PSG ?

Vous prenez d’un côté, un grand club avec beaucoup d’argent, des ambitions immenses, et de l’autre, des résultats décevants et la recherche immédiate de solution, cela vous donne invariablement dans le football moderne, une réaction du type « on vire l’entraîneur ». C’est ce scénario, qui se met en place actuellement aux PSG. Il ne fait pratiquement plus aucun doute, que Unai Emery va être débarqué, et même si l’affaire se présente plus rapidement que prévue, la question de la succession du Basque se pose, et les pistes pour son remplaçant ne manquent pas.

On retrouve bien sûr, des grands noms dans la liste d’éventuels successeurs à la tête de l’équipe de la capitale. Certains seront difficiles à engager, car ils sont à la tête d’autres grandes équipes, ou ils sont très scrupuleux dans le choix de leurs challenges, et des moyens dont ils disposent. A ce jeu-là, le PSG est un club, qui peut mettre des moyens importants sur la table, mais il souffre d’une image de club sans réel passé, et construit de manière très artificielle.

Le choix numéro 1 du PSG, c’est sans aucun doute, l’actuel entraîneur de Chelsea, Antonio Conte. Il doit quitter le club Londonien, et il va être libre de ces engagements. Seul problème, il a aussi une autre proposition intéressante, reprendre en main la sélection italienne.

Luis Enrique, est lui aussi libre de tous engagements depuis son départ de Barcelone en 2017, l’Espagnol intéresse aussi le PSG. Il a pour lui d’avoir gagné la Ligue des champions 2015 avec le Barça, par contre d’autres expériences ne se sont pas bien passées avec le Celta Vigo ou l’AS Roma. De plus, si Antonio Conte s’en va, Chelsea serait aussi sur le coup.

Pour compléter la liste des entraîneurs libres, on peut citer André Villas-Boas, mais le PSG ne le considère plus comme un premier choix après son échec cuisant en Russie. Si jamais, il finit par signer, ce sera sans doute en dernier recours. De son côté, Carlo Ancelotti qui a déjà entraîné Paris de 2011 à 2013, avant de quitter le club pour le Real, ne veut plus entraîner ailleurs qu’en Angleterre, et il attend simplement qu’un poste se libère.

Ensuite, on retrouve ceux qui sont toujours en poste, et qu’il faudra débaucher. C’est le cas des maîtres tacticiens comme l’Argentin Diego Simeone, qui réussit des prouesses avec un Atlético de Madrid ayant un budget bien moindre, que ceux du Real ou du Barça, et même du PSG. Cependant, il a confirmé son contrat jusqu’en 2020, ce qui indique qu’il ne compte pas quitter son club l’été prochain. On peut citer Mauricio Pochettino, qui se débrouille bien avec Tottenham, dans un Championnat d’Angleterre particulièrement relevé. Le coach argentin pourrait, grâce à son passé d’ancien défenseur du PSG, assoir une certaine idée de l’identité parisienne. Tottenham, compte augmenter son salaire bien qu’expirant en 2021, pour s’assurer de sa présence lors de l’entrée du club dans son nouveau stade la saison prochaine.

On retrouve dans la liste, Massimiliano Allegri, qui a déjà mené la « vieille dame » turinoise par deux fois en finale de la Ligue des champions en 2013 et 2015. Il est sous contrat jusqu’en 2020, et son club ne veut pas le laisser partir.

Le PSG se tient aussi prêt à saisir, et mettre les moyens pour arracher José Mourinho à Manchester United. On sait que « The Special One » n’aime pas trop être sur la sellette, comme actuellement il est à Manchester United, en raison de résultats disons « quelconques ».

Pour finir, pourquoi pas Zinedine Zidane ! Officieusement, le Français serait décidé à lâcher son poste à la fin de la saison en cours et partir en pleine gloire. Il est fatigué par l’intense pression quotidienne que maintient la Maison blanche Madrilène. Il représente selon le journal espagnol Marca, « l’entraîneur dont rêve Al-Khelaïfi ».

Crédit photo : First OP

Laisser un commentaire