Raquel Garrido, la porte-parole soumise aux critiques

Devenir porte-parole d’un Parti qui monte, et qui a, comme un de ses leitmotiv, d’épingler les abus des « nantis » n’est pas sans risque. Raquel Garrido, est sous le feu des projecteurs, et elle en fait l’expérience. Rien n’échappe à la presse, qui pointe des tweets polémiques, des déclarations anticipées, et maintenant des cotisations sociales impayées. Difficile d’être complètement irréprochable.

Raquel Garrido, la porte-parole de La France insoumise, qui se trouve être aussi la compagne du très médiatique député LFI Alexis Corbière, accumule les « moments difficiles » et attire le feu nourri des adversaires du Parti prêt à utiliser toutes les failles contre ce qu’ils peuvent considérer comme le maillon faible du moment. Dernièrement, c’est Le Canard enchaînéqui a dévoilé que Raquel Garrido, avocate de profession, n’aurait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis six ans, cela représenterait 32 000 euros. Elle n’aurait pas plus payé ses cotisations à l’Ordre des avocats depuis un an. Il semblerait que Raquel Garrido, va régulariser la situation.

En tant que porte-parole, Raquel Garrido va devoir, comme un certain Donald Trump, mieux se maitriser avec son compte Twitter. Après la chute d’une barrière lors de la rencontre de Ligue 1 entre Amiens et Lille, qui a fait une trentaine de blessés, elle dénonce dans un tweet l’inégalité financière entre les clubs de football. Problème, au moment de sa publication, on ne connaît pas tous les éléments du drame nécessaires pour juger et condamner. Un peu plus de compassion pour les victimes aurait été mieux adaptée. Raquel Garrido, a été contrainte de supprimer le tweet.

Que dire de la chronique de Raquel Garrido dans « Les Terriens du dimanche » enregistrée deux jours avant la manifestation dans laquelle elle se félicite du succès d’une manifestation, qui n’a pas encore eu lieu.

D’ailleurs, sa participation en tant que chroniqueuse à l’émission de Thierry Ardisson « Salut les Terriens » diffusée sur C8, chaîne de la TNT appartenant à Vincent Bolloré, symbole du capitaliste honni par LFI, fait régulièrement débat.

On le sait tous, être dans l’opposition obscure et sans objectif clair permet une critique radicale et sans compromission sans avoir de compte a rendre. Passer à l’action, se mettre sous la lumière, gagner des voix, avoir la prétention d’influer et pourquoi pas, prendre les rênes du pouvoir, en gros faire de la politique à l’heure actuelle, a un prix, se soumettre à devoir expliquer les compromissions et les ambiguïtés inhérentes a l’exercice.

Crédit photo : philippe leroyer

Laisser un commentaire