La nouvelle plus grande centrale solaire flottante du monde se trouve (encore) en Chine
La Chine a d’énorme besoin énergétique, et dans le même moment, elle veut se donner une image de nation soucieuse de la pollution. Cette équation particulièrement difficile, la pousse à promouvoir des projets divers de plus en plus ambitieux. Le dernier en date est la mise en service de la plus grande centrale solaire flottante du monde.
C’est une réalisation hautement symbolique de ce que l’on appelle la transition énergétique dans un pays où le charbon est encore la principale source d’énergie. En effet, la société chinoise Sungrow, a utilisé pour son installation, une mine de charbon à ciel ouvert désaffectée se situant à proximité de la ville d’Huainan à environ 200 kilomètres au nord-ouest de Shanghai.
La mine a été inondée, pour pouvoir installer des milliers de panneaux solaires cumulant une puissance de 40 mégawatts. Autrement dit, de quoi alimenter en électricité environ 15 000 foyers. Elle devient donc, la plus puissante centrale solaire flottante du monde. A noter, que pour ce record, elle détrône une autre installation similaire de la région située elle aussi, dans une mine de charbon désaffectée.
On en vient naturellement à se demander, quel est l’intérêt de poser des panneaux solaires sur l’eau. Ils sont en fait multiples, le premier intérêt est simple et évident, ces installations sont imposantes, prennent de la place, c’est donc une manière de ne pas utiliser des terres qui pourraient être consacrées à d’autres usages (bâtiments, exploitations agricoles…).
Ensuite, la surface de l’eau représente deux avantages, elle est plate, aucun relief du terrain ne risque de venir faire de l’ombre sur les panneaux solaires, et il est possible d’utiliser la réverbération de la lumière sur l’eau, ce qui accroît l’efficacité des panneaux. L’eau peut enfin aussi servir à refroidir l’installation s’il le faut.
C’est l’occasion de rappeler, que depuis 2015, la Chine est devenue, le plus grand producteur d’énergie solaire du monde devant l’Allemagne. A l’heure actuelle, les énergies renouvelables représentent 11 % du mix énergétique chinois, et pourraient doubler d’ici 2030.

Crédit photo : francediplomatie

 

 

Laisser un commentaire