La Chine en guerre contre le vol de papier hygiénique dans les toilettes publiques
En Chine, bien des choses prennent des proportions importantes, et les mesures qui sont prises peuvent nous apparaître parfois un peu démesurées. Cette fois, c’est le vol de papier hygiénique dans les toilettes publiques, qui est sur la sellette. Ce phénomène récurrent est devenu tellement important, qu’il justifie des dispositifs de reconnaissance faciale pour rationner les quantités attribuées à chaque utilisateur.
L’appareil est apparu dans les toilettes publiques, et notamment ceux des grands parcs, car de plus en plus, de personnes venaient dévaliser et faire provision de papier toilette. On les voyait parfois sortir du parc par sacs entiers.
C’est bien connu, la Chine quand elle doit prendre des mesures, elle ne rigole pas. Maintenant, pour aller faire pipi dans un parc du sud de Pékin, par exemple, il faut d’abord se placer dans la zone de reconnaissance faciale comme le recommande une voix synthétique. Cette zone est délimitée par un carré jaune. Votre visage apparaît alors au centre d’un écran bleu accroché au mur. Après quelques secondes, la machine distribue royalement 60 centimètres de papier, pas un de plus.
Inutile de vouloir repasser plusieurs fois de suite. Si la même personne se représente face à l’écran, elle entend une réponse polie, mais ferme, « merci de réessayer plus tard » en fait, elle doit attendre 9 minutes. A priori, cela fonctionne, car si « l’appareil coûte plus de 6 000 yuans (800 euros), il a déjà permis de réduire de 70 % les pertes de papier », assure Lei Zhenshan, un des responsables de la société Shoulian Zhineng, qui a mis au point la machine de reconnaissance faciale.
Shoulian Zhineng, admet tout de même que « l’idée a paru un peu saugrenue au début et puis nous avons constaté que le niveau de déperdition était vraiment élevé. Nous avons donc décidé d’adopter cette approche technologique afin de rectifier le comportement des gens ».
Le mot de la fin pour Pu Meilang, 68 ans, qui vient régulièrement faire ses exercices matinaux, « cela stoppe les fraudeurs. C’est très bien tant qu’il y a assez de papier pour chacun ».

Crédit photo : ademussey

Laisser un commentaire