Canal+ revoit ses propositions d’abonnements

Pour Canal+,  l’heure est aux mesures d’urgence. Pour faire face à l’hémorragie de départ de ses abonnés, la chaîne payante met en place une promotion à 20 euros par mois sur ses chaînes premium. L’offre sera valable exclusivement sur PC, tablettes et smartphones. En parallèle, la filiale de Vivendi, mise sur des accords de distribution, avec les opérateurs télécoms. Dans sa ligne de mire, les millions de fidèles de ces derniers.

Il s’agit de redorer le blason de la chaîne, qui actuellement fait plutôt l’actualité avec des départs d’animateurs, et des émissions déprogrammées. La chaîne cryptée, subit dans le même temps, la concurrence, qui s’étoffe avec Netflix pour les séries, BeIn pour le ballon rond.

C’est donc une remise en cause complète des propositions qui est évoquée. Fini, l’unique proposition à 39,90 euros jugée trop chère, qui laisse place à un panel de possibilités, moins chères et plus ciblées. Dans Le Figaro, Maxime Saada le DG de la chaîne a donné plus de précisions sur ses nouvelles offres, qui seront détaillées courant octobre. « Pour conquérir de nouveaux abonnés et toucher les moins de 35 ans, nous allons pour la première fois lancer le 21 septembre, la chaîne Canal+ et son replay à 20 euros par mois, sans engagement, exclusivement sur PC, tablettes et smartphones », a-t-il précisé.

Cette politique d’abonnement plus ciblée, semble aller dans le bon sens, et correspond à la demande du moment. Elle devrait donc faire regagner des abonnés de manière un peu mécanique. Reste à savoir, si le nombre de nouveaux abonnés à un tarif moins cher, rapportera suffisamment  pour renflouer les caisses.

Il reste tout de même un problème de fond, on peut triturer les abonnements comme on veut, l’essentiel reste dans la qualité et la variété de la proposition. Il va être difficile de faire des programmes de contenus et de qualités susceptibles de regagner la confiance des abonnés, et dans un même temps faire les 300 millions d’euros, d’économies prévues par le groupe Vivendi.

Crédit photo : KIKOOsLAND

 

 

 

 

Laisser un commentaire