La Formule 1 est vendue pour 7,6 milliards d’euros

Tout s’achète et tout se vend, la Formule 1 ne déroge pas à la règle, et le magazine spécialisé allemand Auto Motor und Sport, confirme que le groupe américain Liberty Media va débourser 7,6 milliards d’euros. Bernie Ecclestone, lui-même a confirmé l’accord en marge du Grand Prix d’Italie à Monza ce week-end.

Ce dossier était sur la table, depuis déjà plusieurs mois. Il représente une vingtaine de grands prix sur toute la planète, et surtout une énorme exposition médiatique. Cependant, ce n’est pas un scoop, depuis 2014, ce sport est en crise en raison notamment d’un manque d’intérêt sportif flagrant, et d’une audience globale en baisse. Il correspond moins, à l’ère du temps.

Depuis, plusieurs tentatives de rachat ont avorté, comme par exemple, celle menée en 2014 par Liberty Global et Discovery Communications. En juin 2015,  c’est  le propriétaire des Miami Dolphins, équipe de la Ligue nationale de football américain (NFL), et le Qatar, via son fonds d’investissements QSI, qui ont envisagé de racheter les 35,5 % détenus par  l’actionnaire majoritaire, CVC Capital. Ce rachat ne s’était alors pas fait.

Au bout du compte, c’est donc Liberty Media, qui va effectuer mardi le premier des deux versements du montant total estimé à 8,5 milliards de dollars, au fonds CVC Capital. Celui-ci détient 35,5 % de Delta Topco, la holding financière qui encaisse les revenus commerciaux de la discipline mécanique. Les revenus sont eux, générés, et gérés par Formula One Management (FOM).

Cette dernière est gérée par Bernie Ecclestone, la figure légendaire de la F1 âgée maintenant de 85 ans qui a déclaré « je ferai ce que j’ai toujours fait, c’est moi qui déciderai du rôle que je jouerai« .

Crédit photo :  Onderzoek Cogas

 

Laisser un commentaire