Le départ d’un ministre de l’Économie : un grand classique

Le départ d’Emmanuel Macron, ne fut pas à proprement parlé une surprise de dernière minute. De nombreux signes et déclarations avaient précédé l’annonce de la démission du ministre de l’Économie. Pas une surprise non plus, car ce ministère est celui qui subit le plus gros turn-over au niveau des ministres.

 Si l’on fait un classement des ministères qui ont eu le plus de ministres différents depuis 20 ans, et l’élection de Jacques Chirac en 1995, on trouve en pôle position le ministère de l’Économie (16) devant celui de l’Environnement (14) et celui de l’Intérieur (14).

 Au niveau de ceux qui sont restés le plus longtemps en place, on trouve Christine Lagarde qui est restée le plus longtemps en poste (près de 1200 jours), suivie de Dominique Strauss-Kahn (881 jours) et Thierry Breton (809 jours). A contrario, on note les passages éclairs d’Hervé Gaymard (88 jours), Alain Madelin (100 jours) et Arnaud Montebourg.

On arrive à une moyenne de 517 jours en poste. Cela pose la question évidente de savoir comment on peut mettre en place une politique et des mesures à long terme et surtout cohérentes dans le temps.  Nous pouvons nous demander aussi comment juger l’action spécifique des différents ministres qui se sont succédé, chacun subissant surtout les résultats, bons ou mauvais du ministre précédent.

 Les raisons de ce turn-over sont parfois liées aux personnes, avec les démissions pour désaccord politique comme c’est le cas, pour Emmanuel Macron, ou les condamnations en justice. On trouve aussi des départs liés tout simplement au calendrier électoral, avec par exemple la dissolution de l’Assemblée nationale, et la mise en place de la cohabitation. A ce propos, un article de deux universitaires démontre que la cohabitation favorise la longévité des ministres. « La réticence des Premiers ministres à faire appel à un président hostile explique sans doute l’absence de remaniements officiels pendant les trois périodes de cohabitation.

 Toutefois, inutile de se réfugier dans le classique, « c’était mieux avant » et le fameux « de mon temps », car l’instabilité chronique de la 4e République a engendré 24 gouvernements différents et donc des ministres de l’Économie différents entre 1946 et 1958 (22 ans), contre seulement 38 gouvernements de 1958 à aujourd’hui (58 ans).

 Crédit photo : Mat Beaudet

 

Laisser un commentaire