Affaire Jean-Marc Morandini : Europe 1 annonce son retrait de l’antenne

Au départ, il était question de faire une web série avec des passages un peu « chauds » qui s’appelleraient « les Faucons » par la société de production appartenant à Jean-Marc Morandini. Puis de fil en aiguille, on oublie la fiction, car la réalité devient plus « croustillante ». Des plaintes imminentes de trois comédiens de la web série, amènent la station Europe 1 à suspendre sa collaboration avec Jean-Marc Morandini.

Toute l’affaire devient une véritable série à rebondissements. Tout d’abord, c’est une enquête des « Inrocks » sur les pratiques de Jean-Marc Morandini qui met le feu aux poudres, et notamment sur la manière dont l’animateur aurait procédé pour recruter les acteurs pour sa web-série « Les Faucons » en les poussant à s’exhiber nus. Il est même question de travail « dissimulé ».

Jean-Marc Morandini se défend et contre-attaque à travers une conférence de presse dans laquelle il accuse, entre autres, ses confrères Marc-Olivier Fogiel et Mathieu Delormeau d’être à l’origine de l’enquête volontairement accusatrice des « Inrocks ».

Cependant, quelques heures auparavant les « Inrock », avaient enfoncé le clou en faisant d’autres révélations sur ce qui, devient visiblement des pratiques concernant des mineurs qui dépassent le cadre du seul casting de la série. Au passage, l’association « La Voix de l’Enfant », avec à sa tête, l’ancien ministre François Baroin souhaite se constituer partie civile dans cette affaire.

En attendant que la justice face le tri dans tout ce déballage médiatique, la chaîne de Radio Europe 1 a déclaré dans un communiqué, « après que Jean-Marc ait porté plainte et afin qu’il soit libre de ses propos, d’une part, et de préserver la sérénité de la rentrée de la station, d’autre part, nous avons décidé d’un commun accord que Jean-Marc allait se mettre provisoirement en retrait de l’antenne ».

La suite s’annonce particulièrement scabreuse, car trois plaintes pour « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé » visant l’animateur vont être déposées au parquet de Paris, a indiqué à l’AFP Me Thierry Vallat, avocat de trois comédiens de la web série.

N’en doutons pas, on devrait avoir quelques charmantes « révélations », certaines vraies, d’autres fausses, bonnes pour l’audimat, les ventes de journaux et les buzz sur les réseaux sociaux. Néanmoins, toutes mauvaises pour l’image d’un monde médiatique parisien qui se croit au-dessus des lois….et surtout qui semblent bien loin des vraies (télés) réalités.

Crédit photo : vlefort2003

 

Laisser un commentaire