PSG : 22 millions, pas pour recruter, mais pour licencier

Non, Laurent Blanc n’est pas le gagnant du loto et pourtant, c’est bien 22 millions qu’il va toucher. Ce sera pour la résiliation de son contrat avec le Paris Saint-Germain. Ce montant est incroyable, mais il correspond à ce que l’on attendait pour l’ancien sélectionneur de l’équipe de France. Le PSG va maintenant attendre l’arrivée d’Unai Emery, l’ex-entraineur de Séville.

Au-delà de la somme, c’est la manière, et le timing adopté par les dirigeants du PSG et son président Nasser al-Khelaifi qui porte à interrogation. Si la somme paraît énorme, c’est qu’elle correspond en fait aux deux ans et demi de contrat qui lui restaient exactement, dont deux millions de primes éventuelles. En effet, ce sont les conséquences de multiples retournements de situation qui ont précédé cette résiliation.

Il faut se rappeler que Laurent Blanc a d’abord été prolongé par le président qatarien juste avant les huitièmes de finale de Ligue des champions contre Chelsea. Ensuite, après l’élimination par Manchester City en quarts de finale, Al-Khelaifi avait changé d’avis, il prône alors une refonte en profondeur qui lui apparaissait indispensable. Trois jours plus tard, changement de programme, dans la foulée de la finale de Coupe de la Ligue remportée face à Lille, Al-Khelaifi annonce publiquement, qu’il va prolonger Laurent Blanc, en qui il a entière confiance. Et pour finir, il y a donc eu cet ultime revirement de situation, la nouvelle lubie d’Al-Khelaifi, Diego Simeone, il veut à tout prix s’attacher les services du coach de l’Atletico de Madrid, et donc de se séparer de Laurent Blanc. 

Cependant, le coach de l’Atletico n’est pas partant pour le PSG, qui doit se rabattre sur Emery. Un sac de nœuds très coûteux, avec ces indemnités absolument faramineuses pour Laurent Blanc.

Au-delà du coût, cela donne une image pas très flatteuse d’un club sans réel projet à long terme, et qui donne l’impression de ne pas savoir où il va. Cette image ne va pas aider à faire venir des grands noms du football, qui cherchent en priorité des clubs qui sont prétendants sérieux pour gagner la coupe d’Europe. Encore une fois, l’histoire se répète, Laurent Blanc était déjà un deuxième choix comme Emery.

On n’est guère inquiet pour le portefeuille du PSG. Cependant, si le club apparaît comme un club riche, très riche, il n’apparaît pas encore sérieux, très sérieux, pour être un véritable prétendant à la marche finale.

Crédit photo : PSGworld

Laisser un commentaire